ALGÉRIE
16/01/2019 07h:23 CET

Rassemblement pour la dignité et la liberté du journaliste ce matin à la maison de la presse

Archives

Les journalistes algériens sont appelés à manifester leur solidarité et leur indignation quant aux conditions actuelles d’exercice de leur métier.

Un rassemblement est prévu ce mercredi 16 janvier à 11 H à la Maison de la Presse Tahar Djaout pour exiger le respect du journaliste algérien, la préservation de sa “dignité” et l’arrêt immédiat des “diverses atteintes et entraves à sa liberté”. 

Cette initiative est une manifestation de soutien également aux journalistes détenus et ceux poursuivis pour des délits de presse et qui risquent l’incarcération. 

Le sort de Adlène Mellah, en grève de la faim depuis 24 jours sera au coeur de cette manifestation. Le journaliste, qui ne sera jugé que le 23 janvier et dont l’état de santé se détériore de jour en jour, ne revendique qu’une chose: le droit à un procès juste et équitable. Journalistes et défenseurs des droits de l’Homme exigent sa libération dans les plus brefs délais.

Le rassemblement de ce 16 janvier permettra aux journalistes d’évoquer le harcèlement dont ils font l’objet et les violations successives de la liberté d’expression à trois mois du scrutin présidentiel.

La presse algérienne saisira cette occasion pour affirmer son indépendance et son devoir d’informer les citoyens en leur garantissant une information juste et crédible dans le strict respect de l’éthique et la déontologie journalistique. 

Les journalistes algériens avaient organisé des sit in auparavant pour attirer l’attention sur les dangers qui les guettent.

Le journaliste Said Chitour avait bénéficié d’une solidarité inconditionnelle de ses confrères. Un soutien qui lui a permis d’obtenir enfin la programmation de son procès. Lequel s’est soldé par la mise en liberté de Saïd Chitour qui a passé plus de 16 mois en prison dans l’attente d’un procès.