MAROC
03/04/2019 13h:01 CET

Rapport du SG de l'ONU: l’Union africaine appuie le processus politique onusien sur le Sahara

Le 25 mars à Marrakech, 37 pays africains avaient soutenu le processus de l'ONU sur la question.

Tiksa Negeri / Reuters
Le secrétaire général de l'ONU, Antonia Guterres, et le président de la commission de l'Union africaine, Moussa Faki.

SAHARA - Dans la copie avancée de son dernier rapport au conseil de sécurité sur le Sahara, le secrétaire général de l’Organisation des Nations unies (ONU), Antonio Guterres, a souligné que le président de la commission de l’Union africaine (UA), Moussa Faki, a assuré son envoyé spécial pour le Sahara de son soutien aux efforts de l’ONU pour le règlement de ce différend.

Le rapport souligne, en outre, que Moussa Faki a informé l’envoyé personnel du SG de l’ONU pour le Sahara, Horst Köhler, au sujet du mécanisme établi lors du sommet de l’UA à Nouakchott en juillet 2018.

Ce mécanisme, sous la forme d’une “troïka” composée des présidents sortant, en exercice et entrant de l’UA, ainsi que le président de la commission, a été mis en place par la décision 693 avec l’objectif d’“apporter un soutien efficace aux efforts conduits par les Nations unies”. Ce qui consacre, ainsi, l’exclusivité onusienne du processus politique sur le Sahara.

Le soutien au processus onusien exprimé par le président de la commission de l’UA et repris par le SG de l’ONU conforte la position exprimée par 37 pays africains, soit presque les trois quarts des membres de l’UA, qui ont réaffirmé lors d’un sommet ministériel africain organisé par le Maroc à Marrakech le 25 mars, “l’exclusivité de l’ONU en tant que cadre unique de recherche d’une solution politique, mutuellement acceptable, réaliste, pragmatique et durable” à la question du Sahara.