TUNISIE
02/08/2018 18h:22 CET

Rapport de la Colibe: Hechmi Hamdi s'attaque à Bochra Bel Haj Hmida et Béji Caid Essebsi

Il appelle à une manifestation pour protester contre le rapport de la Colibe, Béji Caïd Essebsi et Bochra Bel Haj Hmida.

L’ancien candidat à l’élection présidentielle Hechmi Hamdi a tiré à boulets rouges sur le rapport de la Commission sur les libertés individuelles et de l’égalité (Colibe) en appelant les Tunisiens à manifester et protester, vendredi prochain, contre les propositions émises par cette dernière.

À ses yeux, le rapport de ladite commission, formulée par l’équipe de Bochra Bel Haj Hmida sous l’égide du président de la République Béji Caïd Essebsi,  est une insulte aux préceptes religieux et une absurdité dans un pays ayant l’Islam pour religion. “C’est un crime contre le peuple tunisien” dit-il en évoquant les points de discorde entre le rapport et la Charia.

Trois points ont été soulevés par Hamdi dont notamment la question de l’égalité dans l’héritage et la période de viduité. Pour lui, le texte sacré est bien claire à ce sujet, en récitant des versets coraniques afin d’appuyer son plaidoyer.  

“Le peuple tunisien est face à deux options: le Coran ou Bochra Bel Haj Hmida et Béji Caïd Essebsi” poursuit-t-il en qualifiant le rapport de “honteux” et “déshonorant”. “Le peuple doit absolument protester et remettre Bochra Bel Haj Hmida et Béji Caïd Essebsi à leur place” estime-t-il .

Avec ses propositions, la Colibe, selon Hamdi, est en train de mettre le pays en danger bousculant des principes de base de l’Islam. “La colonisation française qui a duré 75 ans n’a pas fait ce que Bochra Bel Haj Hmida et Béji Caïd Essebsi sont en train de faire”, déplore-t-il. Et d’ajouter que “même Sharon n’a pas osé offenser les palestiniens dans leur croyance”. 

Pour remettre de l’ordre, Hechmi Hamdi estime qu’il faudra “changer la constitution après les élections de 2019 pour qu’elle soit en parfaite harmonie avec le texte coranique”. 

Remis au président de la République le 8 juin, le rapport de la Colibe propose une panoplie de mesures visant à concrétiser les libertés individuelles et l’égalité consacrées dans la Constitution tunisienne. Les propositions englobent plusieurs aspects: l’homosexualité, l’égalité dans l’héritage, les inégalités hommes-femmes au sein de la famille, etc. 

Depuis sa publication, le rapport de la Colibe soulève le débat. Ainsi, si pour certain, ce rapport semble aller trop loin en terme de droits et libertés individuelles en s’attaquant aux principes fondamentales de l’Islam. D’autres estiment que la Tunisie a osé toucher à des tabous et réussi à prendre des décisions révolutionnaires, en phase avec la modernité tout en respectant le texte sacré.  Un dosage assez fragile qui offre une nouvelle interprétation de la Charia avec une adaptation à la vie moderne.

 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.