MAROC
01/11/2018 19h:22 CET | Actualisé 01/11/2018 21h:03 CET

Ramid appelé par le roi à mettre en oeuvre le plan démocratie et droits de l'homme

Le ministre met fin à son boycott et revient au conseil de gouvernement.

Mustapha Ramid/Facebook

DROITS DE L’HOMME - Le roi Mohammed VI veut du concret. Il vient de confier au ministre d’État chargé des Droits de l’Homme, Mustapha Ramid, la mise en oeuvre du “Plan d’action national en matière de démocratie et des droits de l’homme” (PANDDH). C’est le chef du gouvernement, Saad-Eddine El Othmani, qui l’a annoncé au conseil de gouvernement qu’il a présidé ce jeudi. 

Dans un communiqué parvenu de la primature, El Othmani précise que cette instruction royale implique l’urgence de la mise en application de ce plan dans les plus brefs délais. Soulignant que cette stratégie a été élaborée par Ramid “en coordination avec l’ensemble des partenaires agissant au sein et en dehors du gouvernement”, El Othmani estime qu’elle “a une portée nationale” qui implique également les institutions constitutionnelles, la société civile et le secteur privé.

Cette stratégie d’ores et déjà adoptée par le conseil de gouvernement du 21 décembre dernier “est la preuve que le Maroc connait une évolution au niveau de la démocratie et des droits de l’homme”, soutient le chef du gouvernement. Et d’insister sur la volonté de son équipe de “dépasser les difficultés relatives aux droits de l’homme”.   

Une reconnaissance pour Mustapha Ramid qui retrouve sa place au conseil de gouvernement après une absence de près d’un mois. Le ministre d’État avait boycotté ce rendez-vous hebdomadaire estimant que le secrétariat général du gouvernement retardait la publication de sa stratégie au bulletin officiel. Son retour, il l’a annoncé lui même le 31 octobre, à l’inauguration d’une conférence à la faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de Casablanca.

Dans son post sur Facebook, il s’engage à poursuive sa mission, suite aux instructions royales, en mettant en place “un cadre juridique et des mesures pratiques” appelées à concrétiser ce plan d’action.