TUNISIE
06/06/2016 08h:22 CET | Actualisé 06/06/2016 08h:23 CET

"Si le prophète était parmi nous, il aurait utilisé la technologie à travers son Iphone" selon un prédicateur tunisien

Ministère des technologies, de la communication...

L'annonce du début du mois de Ramadan reste à chaque fois un moment épique en Tunisie.

L'attente du verdict du mufti de la République en fait jaser plus d'un. Tel est le cas de Badri El Madani, prédicateur travaillant au ministère des Affaires religieuses.

Sur sa page Facebook, celui-ci revendique clairement l'usage de la technologie afin de connaitre le début et la fin du mois saint affirmant que "si le prophète était parmi nous, il aurait utilisé la technologie à travers son Iphone".

Quand le ministre des Technologies de la Communication et de l'Economie Numérique s'y met aussi

La photo du ministre des Technologies de la Communication et de l'Economie Numérique, Noomane Fehri, jumelles devant les yeux tentant d'observer le croissant de lune, a aussi fait réagir.

Légende: Cet internaute reproche au ministre de "faire honte avec sa participation à cette pratique arriérée et ignorante" affirmant que "la technologie veut dire ordinateurs, programmation et calculs".

La vue du croissant de lune par le mufti de la République donne souvent lieu à des railleries sur les réseaux sociaux.