MAROC
20/04/2019 15h:08 CET

Dissoute cette semaine, l'association Racines annonce sa dernière conférence de presse

La structure annonce vouloir aller en cassation.

Facebook/Racines

ASSOCIATIF - Quelques jours après le rejet de son pourvoi en appel auprès de la cour d’appel civile de Casablanca, l’association Racines annonce qu’elle organisera une conférence de presse.

Conférence à laquelle participera notamment l’avocat de l’association. Ce dernier lira à l’occasion le jugement de la cour, qui lui sera remis lundi matin. Sera aussi présent le président de l’association, Raymond Benhaim, explique au HuffPost Maroc Aadel Essaadani, Coordinateur de l’association Racines.

L’association annonce vouloir aller en cassation, même si une victoire ne la sauverait toujours pas: “la décision en appel est exutoire, du coup nous sommes obligés de fermer boutique. Même si on remporte le procès en cassation, ce serait purement symbolique”, affirme la même source.

“L’objet de cette conférence de presse est celui de répondre aux questions de la presse et d’informer sur les attendus du jugement en appel”, explique l’association dans un communiqué.

“Il est également question d’expliquer en quoi ce jugement met fin à l’expérience d’une association culturelle dont le travail a duré une dizaine d’années et comment cette décision représente un danger pour le droit d’association, ainsi qu’à celui à une expression libre, différente et diverse”, poursuit la même source.

La conférence abordera également le “message du pouvoir judiciaire en matière de protection des droits et des libertés, ainsi que sur le droit de s’organiser et de former des associations et sur la liberté d’expression”.

“Donner l’exemple”

Selon Aadel Essaadani, les autorités publiques veulent “donner l’exemple” avec ce jugement. “Hier c’était des journalistes et aujourd’hui une association. L’administration va à l’encontre des discours royaux et des conventions pour la liberté d’expression ratifiés par le Maroc”, estime-t-il.

En décembre dernier, la justice marocaine ordonnait la dissolution de l’association Racines. Un verdict prononcé pour sanctionner la diffusion, en trois parties, en août dernier, d’un épisode de l’émission “Un dîner 2 cons”, intitulé “L’épopée des nihilistes”traitant notamment des condamnations prononcées à l’issue du “procès du Hirak” et du discours royal, et enregistré dans les locaux de l’association.

Racines avait alors obtenu le soutien d’Amnesty International, de nombreux internautes et de grands noms du monde de la culture.