ALGÉRIE
03/03/2019 18h:53 CET | Actualisé 03/03/2019 19h:23 CET

Rachid Nekkaz présente sa candidature

ASSOCIATED PRESS

Jusqu’au bout le candidat Rachid Nekkaz a cultivé son originalité.  C’est à bord d’un taxi que la star des réseaux sociaux s’est présenté à 17h devant les portes du Conseil Constitutionnalité pour officialiser sa candidature à la candidature de la présidentielle du 18 avril.

Dans une déclaration aux médias quelques instants avant d’être reçu par le président du Conseil Constitutionnel Tayeb Belaiz, M Nekkaz s’est adressé aux “personnalités qui ont peur”, référence à peine voilée au clan du pouvoir, pour les rassurer et leur promettre l’impunité en cas de victoire “Ils n’ont pas à avoir peur. Nous n’allons pas les poursuivre en justice”, a promis le candidat à la candidature lors de sa déclaration à la presse.  “On fera passer une loi d’amnistie et ils ne leur arrivera rien” a ajouté Rachid Nekkaz avant de se diriger escorté par ses soutiens vers l’entrée du Conseil. Le candidat Nekkaz qui est passé maître dans l’utilisation des réseaux sociaux avait posté plusieurs vidéos de son périple vers Alger, depuis Chlef.  

Escorté par une dizaine de véhicules tout le long du trajet vers la capitale pour assurer sa protection, le candidat s’est dit convaincu par la validité de son dossier de candidature.  “Nous avons dépassé les 60 000 signatures. Il n’y aura rien, aussi bien au niveau des signatures qu’au niveau du dossier administratif, qui nous empêchera de valider notre dossier auprès du Conseil  constitutionnel», a jugé le candidat à la candidature.

Rachid Nekkaz avait déjà tenté de se présenter à la présidentielle de 2014, avant de devoir renoncer après une affaire rocambolesque au cours de laquelle le candidat Rachid Nekkaz avait invoqué un vol de ses parrainages pour justifier son retrait de la course à la candidature.