TUNISIE
04/03/2019 11h:08 CET

Rached Ghannouchi : La majorité des indépendants qui se sont présentés aux municipales 2018 souhaitent adhérer à Ennahdha

Selon lui, chaque adhérent au mouvement est considéré comme membre et peut se porter candidat aux congrès d'Ennahdha

Reuters

Le président d’Ennahdha, Rached Ghannouchi a déclaré, dimanche, que la “majorité des indépendants qui se sont présentés aux élections municipales 2018 s’orientent à adhérer au mouvement et auront de fortes chances au cours des congrès locaux et régionaux d’Ennahdha”.

Présidant l’ouverture du congrès local du bureau d’Ennahdha à Douar Hichir (la Manouba), Ghannouchi a ajouté que chaque adhérent au mouvement est considéré comme membre et peut se porter candidat aux congrès qui se tiennent durant trois semaines dans toutes les délégations du pays au titre de renouvellement des directions locales (secrétaires généraux locaux et membres de bureaux).

D’après Ghannouchi: l’organisation de ces congrès est l’un des fondements démocratiques du parti qui accorde un grand intérêt à la base et aux congrès locaux et régionaux.

Pour sa part, le porte-parole d’Ennahdha et député de la Manouba, Imed Khmiri a annoncé que le mouvement a entamé dimanche l’organisation des congrès de renouvellement des structures locales conformément au statut du parti qui prévoit l’organisation de ces congrès tous les deux ans.

De son côté, le président du Conseil de la Choura, Abdelkrim Harouni, a déclaré que “le mouvement insiste sur le fait que le gouvernement se consacre entièrement et uniquement à l’action gouvernementale afin de pouvoir affronter la crise économique et sociale et préparer un climat propice à la réussite des prochaines élections”.

Selon lui, le chef du gouvernement, Youssef Chahed, est appelé à clarifier un certain nombre de questions, dont principalement la présidence ou non du mouvement Tahya Tounes qui lui est attribué et de ce fait, s’il se portera candidat en tant que président de ce parti politique lors des élections.

Et ce, a-t-il dit, afin d’éviter le cumul de l’action gouvernementale et l’activité partisane.

En marge de l’ouverture, dimanche, du congrès de renouvellement du bureau local d’Ennahdha, à Sousse, Harouni a rappelé que son parti avait exprimé, lors de la dernière réunion du conseil de la Choura, son attachement à la stabilité du gouvernement et son opposition à son changement seulement un an avant la tenue des élections.

Il a souligné la détermination d’Ennahdha à se concerter avec Chahed au sujet des “conditions de réussite de la prochaine étape qui requiert la neutralité du gouvernement, de l’administration et des dispositifs de l’Etat à l’égard des conflits partisans”.

Sur un autre plan, Harouni a déclaré que “le mouvement suit de près les accusations et allégations proférées par le comité de défense des martyrs Chokri Belaid et Mohamed Brahmi”, assurant que le parti “va surprendre ses détracteurs devant la justice au moment opportun”.

Et de préciser “Ennahdha est attaché à la révélation de la vérité sur les assassinats politiques, contrairement au collectif de défense qui continue d’organiser des réunions dans les régions et cherche à instrumentaliser le sang des martyrs à des fins électorales”.

Le président du Conseil de la Choura a, dans ce contexte, fait remarquer qu’Ennahdha, en tant que parti légal au pouvoir, n’a aucun intérêt à être impliqué dans des assassinats politiques qui portent atteinte au processus de transition démocratique et au gouvernement dirigé par Ennahdha en cette étape (2012-2013).

Harouni a, par ailleurs, annoncé que le parti a tenu pas moins de 280 congrès locaux en l’espace d’un mois, dans le cadre du renouvellement des structures du parti, appelant les autres partis politiques à “prendre exemple sur Ennahdha qui s’est lancé dans une compétition politique loyale basée sur un programme et non en portant des accusations contre des partis politiques”.

 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.