TUNISIE
13/08/2018 17h:31 CET

Rached Ghannouchi a-t-il boudé le discours du 13 août? Ennahdha assure que non

L’absence du président du parti Ennahdha, Rached Ghannouchi a été remarquée.

FETHI BELAID via Getty Images

Alors que plusieurs personnalités politiques étaient conviées au discours du président de la République Béji Caid Essebsi, en marge de la fête de la Femme, l’absence du président du parti Ennahdha, Rached Ghannouchi a été remarquée.

Si plusieurs rumeurs ont fait état d’une manière diplomatique de souligner son refus de la proposition du président de la République d’engager le processus législatif concernant l’amendement du Code du Statut Personnel en matière d’héritage, cela a été démenti par le président du Conseil de la Choura d’Ennahdha, Abdelkrim Harouni sur les ondes de Mosaïque FM.

 

“Le président du parti a des engagements à l’étranger (...) il a quitté le territoire depuis un certains temps, il va revenir et il voyagera encore, dans le cadre de son travail au profit du pays” a-t-il expliqué affirmant que le parti a été représenté par son vice-président Ali Laârayedh.

“Nous n’avons pas peur de ce sujet et nous n’allons pas fuir” a précisé Harouni au sujet des propositions du président de la République et de la Colibe: “Nous avons confiance en notre Constitution, en notre Islam, en notre peuple et en nous même” a-t-il ajouté.

Le président de la République Béji Caid Essebsi a affirmé lundi, en marge la journée de la femme tunisienne, qu’une proposition de loi modifiant les dispositions du code du statut personnel relatives à l’héritage sera présentée dans les plus brefs délais par la présidence de la République à l’Assemblée des représentants du peuple, consacrant ainsi l’égalité dans l’héritage tout laissant la possibilité d’appliquer les préceptes de la Chariaa à ceux qui souhaitent.

 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.