MAROC
18/09/2019 17h:37 CET

Rabat: "Shoot your face" organise ses derniers shootings photos les 18 et 20 septembre

Objectif: "capturer" 1001 visages rbatis.

SYF / Facebook
Shoot Your Face Rabat

PHOTOGRAPHIE - Le projet “Shoot your face” (SYF) en est déjà à sa deuxième année. Les derniers shootings photographiques, vidéos et interviews sonores sont prévus le 18 septembre de 16h à 21h au Square Fal Ould Oumeir au quartier Agdal et le 20 septembre de 17h à 00h sur l’avenue Mohammed V (en face de Balima) en plein centre de la capitale. 

Des Blackboxs seront mis en place pour accueillir les participants qui pourront être photographiés, filmés, interviewés. L’objectif de l’équipe franco-marocaine, qui réalise ce projet, est de rassembler 1001 portraits d’art (photo-texte-vidéo) de Rbatis “représentant une sociologie fidèle de la population contemporaine, montrant le visage contemporain de Rabat d’aujourd’hui”, explique SYF dans un communiqué. 

D’ici fin septembre, les organisateurs, contactés par le Huffpost Maroc, pensent pouvoir atteindre leur but. “Le 20 septembre, nous effectuerons notre 30e shooting qui vient au terme de deux ans de travail”, déclare Ghita Zaoui, chef de ce projet. 

Mais la fin de cette étape ne signifie pas la fin de SYF, puisque les portraits seront dévoilés “en avril 2020, à Rabat”. Quant au lieu de cette exposition, il ne sera dévoilé que le 28 octobre, d’après notre interlocutrice. “En fait, la tournée de shootings n’est que la première étape, qui est la plus longue. Ensuite, nous avons plein de surprises”, promet-elle.

 

 “Exposition immersive”

Les portraits d’habitants en grandes dimensions “investiront la ville avant l’ouverture d’une grande exposition immersive qui rassemblera au-delà des amateurs d’art, mais bien toute une ville”, annonce le communiqué. Pendant trois mois, l’exposition servira aussi de lieu de conférences, workshops, ateliers pédagogiques scolaires pour “que cette vision d’unité humaniste contribue à son échelle et de façon productive à la cohésion sociale de la capitale et à la transmission de savoirs”. 

Et pour immortaliser l’événement, un livre d’art sera édité avec les 1001 portraits et récits écrits en collaboration avec des chercheurs en sciences humaines.