MAROC
12/04/2019 15h:24 CET

Rabat: Lancement d'une exposition dédiée à l’histoire de la résistance nationale

Un événement à la mémoire des symboles de la résistance.

MAP

CULTURE - Avis aux passionnés d’histoire. À l’initiative de la Fondation Sidi M’chiche Alami, la Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc (BNRM) à Rabat reçoit durant tout le mois d’avril, une exposition en hommage à la résistance nationale du 15ème au 20ème siècle, contre la colonisation étrangère française, espagnole et portugaise.

Placée sous haut patronage royal, le vernissage de l’exposition s’est déroulé jeudi 11 avril en présence du haut-commissaire aux anciens résistants et anciens membres de l’Armée de libération (HCAR), Mustapha El Ktiri, d’anciens résistants et de leurs ayants-droit, ainsi que de nombreuses personnalités de la recherche historique et amateurs d’art.

Facebook/Fondation Sidi Mchiche El Alami

Une cinquantaine d’œuvres originales, rassemblant peintures et photographies seront ainsi exposées jusqu’au 30 avril dans le Hall de la bibliothèque nationale pour rendre hommage aux symboles de la résistance nationale, anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération et illustrer des épisodes marquants de l’histoire marocaine tels que la bataille de Oued Al Makhazin ou la “bataille des Trois Rois” en 1578, la conférence d’Algésiras en Espagne (1906) et des scènes de la lutte contre l’occupation ou encore la guerre de Tétouan entre 1859 et 1860. 

Une exposition visant à rappeler “aux générations montantes les valeurs du sacrifice du peuple marocain pour la préservation de son identité et la défense de son unité”, a indiqué Mustapha Mechiche El Alam, président de la Fondation Sidi M’chiche Alami, dans une déclaration à la MAP, ajoutant que “l’événement est porteur d’enseignements sur la nécessité de faire triompher la tolérance, la coexistence et le vivre-ensemble”, notant que les tableaux exposés sont l’œuvre d’artistes marocains et étrangers.

De son coté, le haut-commissaire aux anciens résistants et anciens membres de l’Armée de libération, Mustapha El Ktiri, a mis l’accent sur l’importance de cette exposition dans la promotion de la mémoire historique commune que partagent le Maroc, la France, l’Espagne et le Portugal. Une exposition dédiée à la mémoires de la résistance marocaine pour faire le pont entre art et histoire.