MAROC
23/05/2019 13h:16 CET | Actualisé 23/05/2019 14h:37 CET

Recrutement de 180 conductrices de bus à Rabat: y aura-t-il vraiment des bus exclusivement féminins?

Une perspective qui n'a pas manqué de diviser sur les réseaux sociaux.

Stefan Puscasu / STFP.net

TRANSPORT - Le lancement d’une campagne de recrutement de 180 conductrices de bus dans la capitale aura suffi à nourrir de nouveau le buzz. Après la polémique suscitée par le projet de “bus roses” réservés aux femmes dans la région de Rabat-Salé-Témara, cette campagne de recrutement portée par le cabinet Sforhet et l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (Anapec), vient relancer le débat sur le sujet du harcèlement à l’égard des femmes dans les transports en commun. Mais y aura-t-il vraiment des bus exclusivement féminin à Rabat ? 

Pensé pour offrir aux femmes un moyen de transport agréable et sécurisé, le projet de bus roses, initié par le maire de la capitale, Mohammed Sadiki,  ne serait en réalité pas prêt de voir le jour. 

Lahcen Elomrani, adjoint du maire, a coupé court aux rumeurs. ““La mairie de Rabat ne compte pas instaurer des bus réservés aux femmes”, souligne-t-il à nos confrères de Médias 24. Lahcen Elomrani, également vice président du conseil de la ville, précise que l’idée à été lancée par le maire mais qu’aucune décision n’a été prise. Il indique par ailleurs que le recrutement en question viserait à “renforcer les équipes des bus actuels et du futur parc d’autobus de la ville” de Rabat.

Sur les réseaux sociaux pourtant le débat est de nouveau lancé, si certains se réjouissent de cette initiative, d’autres y voient un pas de plus vers l’exclusion des femmes et la séparation des genres au Maroc.