MAROC
10/09/2019 10h:57 CET

Rabat: La maternité Souissi dément la “confusion” dans la remise d’un nouveau-né à sa maman

Cafouillage dans les couloirs de l’hôpital d’enfants de Rabat.

Sigarru via Getty Images
Newborn baby twins in their hospital cot

SANTÉ - L’hôpital d’enfants de Rabat a démenti, le 9 septembre, toute “erreur” ou “confusion” pendant la remise d’un nouveau-né à sa maman. 

Dans un communiqué relayé par la MAP, l’établissement hospitalier a réagi à des informations relayées par la presse arabophone selon lesquelles “la maman aurait découvert, lors de la remise du nouveau-né, que le cordon ombilical était toujours en place, contrairement à ce qu’elle avait constaté auparavant”. 

L’hôpital d’enfants de Rabat assure n’avoir ni contacté ni rappelé des patientes qui venaient de quitter la maternité pour un quelconque examen ou diagnostic. 

L’établissement hospitalier réagit suite à un communiqué du Réseau marocain pour la défense du droit à la santé, repris par plusieurs supports de presse arabophones, le 9 septembre. Selon le réseau, “une erreur et une confusion ont été commises dans la remise de nouveau-nés dans le département de réanimation et de néonatologie à l’hôpital d’enfants de Souissi”. 

De plus, le Réseau marocain pour la défense du droit à la santé a précisé que le “scandale a éclaté quand l’un des nouveau-nés a été délivré à sa maman. Celle-ci a découvert que les restes du cordon ombilical étaient toujours en place et n’étaient pas tombés, alors qu’elle était persuadée que son nouveau-né avait perdu tous les restes de cordon”.

Suite à cette constatation, la mère a “protesté vivement”, ce qui a mené au “retour de trois mamans qui avaient quitté l’hôpital accompagnées de leurs bébés pour effectuer des examens”. Les trois nouveaux-nés ont été “admis en attendant la chute des restes de leurs cordons ombilicaux”.

La maman qui a fait éclater l’affaire aurait “reçu un bébé sans cordon ombilical”, tandis que les autres mères auraient “récupéré leurs nouveau-nés distribués de manière aléatoire”, selon le réseau.