10/02/2016 13h:44 CET | Actualisé 10/02/2016 13h:50 CET

Quick revient au Maroc

DR

FAST FOOD – Alors qu'il était fait hier chevalier des arts et des lettres par la France pour son rôle de fondateur de l'Orchestre philharmonique du Maroc, Farid Bensaid a mis aujourd’hui sa casquette de businessman. Le patron du groupe Ténor a rencontré ce mercredi 10 février la presse pour livrer les détails de l’implantation de Quick au Maroc.

Le groupe qu’il dirige, présent dans plusieurs domaines tels que les assurances ou la distribution, vient en effet de décrocher la master franchise de la marque de restauration rapide belge. Le premier restaurant, implanté dans le quartier de l’Agdal à Rabat, ouvrira ses portes jeudi 11 février. Il se situe juste en face du McDonald's, à quelques pas de KFC et à quelques centaines de mètres de Burger King.

"Ce restaurant se trouve à un emplacement stratégique, sur une des avenues les plus fréquentées de la ville. Il occupe une superficie de 400m²", a détaillé Jamal Hamdouch, directeur général de Ténor Restauration. "Nous prévoyons d'ouvrir quinze restaurants dans les cinq ans à venir pour un investissement de 350 millions de dirhams et ainsi créer 2.000 emplois au total", a-t-il ajouté.

Tourner la page

La marque avait connu des turbulences auparavant au Maroc. Le premier magasin ouvert en 2003 au Mégarama de Casablanca avait fermé ses portes quelques années plus tard et le deuxième, implanté à Rabat, n’avait pas respecté les clauses du contrat, entraînant des poursuites judiciaires contre le franchisé.

"Ces expériences ont été infructueuses tout simplement parce que les règles imposées par Quick n’ont pas été mises en place ou respectées. D’ailleurs, Quick international en a aussi tiré des leçons et a décidé de bien verrouiller les conditions d'accès à la franchise", a expliqué Farid Bensaid.

De gauche à droite, Jamal Hamdouch, directeur général de Ténor Restauration et Farid Bensaid, président du groupe Ténor

Concurrence

Aujourd’hui, Bensaid veut tourner la page du passé et annonce une stratégie d’expansion à long terme sur tout le Maroc, dans le "respect des exigences et des réglementations" imposées par le franchiseur belge.

Avec l’ouverture de son premier restaurant, Quick devra faire face à une rude concurrence avec des marques implantées depuis plusieurs années au Maroc, et disposant de dizaines de points de vente.

"Dans un marché tel que le notre, c'est bien qu’il y ait trois opérateurs sérieux dans ce domaine", estime l'homme d'affaires. "Je pense qu’on se stimulera les uns les autres afin d'améliorer la qualité de nos produits et, finalement, ce sera dans l’intérêt du consommateur".

LIRE AUSSI:
Galerie photo Des coins où sortir à Rabat Voyez les images