MAROC
11/10/2019 14h:46 CET

Qui est Malika El Maslouhi, la Maroco-italienne nouvelle coqueluche des podiums?

Elle est sur la liste des 15 meilleures mannequins de la saison de l’édition américaine de Vogue.

DR
Malika El Maslouhi

MODE - Sa moue boudeuse a fait le tour des défilés prêt-à-porter printemps 2020 de la Fashion Week. De Milan à Paris, en passant par New York, la jeune mannequin maroco-italienne Malika El Maslouhi fait sensation sur les podiums des plus grands couturiers et figure dans la liste des 15 meilleures mannequins de la saison de l’édition américaine de Vogue

Pour le prestigieux magazine de mode, la jeune femme d′1m80 “détient une beauté digne d’un film de Fellini”. Ses grands yeux marrons rêveurs, ses longs cheveux bruns et sa démarche sensuelle lui ont valu de défiler, cette saison, sur les podiums de Chanel, Christian Dior, Hermès, Missoni et Ralph Lauren, mais aussi de marques plus pointues telles que Prabal Gurung, Off-White, The Row et Peter Pilotto. 

A l’instar de sa consœur Imaan Hamman, également d’origine marocaine, Malika El Maslouhi est l’une des coqueluches de Jeremy Scott, directeur artistique de Moschino et du Français Simon Jacquemus, qui font régulièrement appel à elle pour leurs défilés et campagnes.

Née à Milan d’un père marocain et d’une mère italienne, Malika El Maslouhi, 18 ans, a débuté dans la mode un peu par hasard. “De nombreuses personnes de l’industrie de la mode ont essayé de me convaincre de me lancer dans le mannequinat. J’avais alors d’autres passions, je ne me suis jamais intéressée à la mode. A vrai dire, je suis plutôt une fan de sport et de randonnée”, confiait-elle à un magazine italien. A l’âge de 8 ans, elle avait intégré un groupe de scouts et partait chaque week-end en expédition dans les montagnes, loin de Milan, une ville qu’elle adore, mais qualifie de “stressante et parfois dangereuse pour les femmes”. 

Repérée récemment par l’agence internationale Why Not Models, elle fait le tour des capitales de la mode. Lorsqu’elle ne défile pas, elle pose pour les plus grands magazines. Elle s’était notamment illustrée “en beauté devant des montagnes” dans un édito mode de Vogue Arabia”, en mars dernier, photographiée par l’Italien Francesco Scotti, et dans les pages de British Vogue, Harper’s Bazaar et l’édition hollandaise de Vogue

Son visage, désormais célèbre, a également fait la Une des campagnes des géants du prêt-à-porter Zara, H&M et Urban Outfitters. Une graine de mannequin dont on n’a pas fini d’entendre parler...