MAROC
20/03/2019 15h:32 CET

Qui est le nouvel ambassadeur du Venezuela au Maroc?

José “Chato” Guédez fait partie des six ambassadeurs nommés par Juan Guaido.

Youtube/Caraotadigital

VENEZUELA - Juan Guaido commence à constituer sa représentation à l’étranger. Selon les médias espagnols, le chef de l’opposition vénézuélienne, qui s’est autoproclamé président en janvier dernier, a nommé plusieurs ambassadeurs dont celui du Maroc. Une liste présentée hier au Parlement vénézuélien, explique l’agence de presse espagnole EFE

José “Chato” Guédez sera ainsi représentant du Venezuela au Maroc, rapporte la presse locale.

Ce dernier est directeur général du parti La Causa Radical, parti de gauche opposé à Nicolas Maduro, et président de l’association pour la cause ibéro-américaine, décrit-il sur son compte Twitter.

José “Chato” Guédez, qui réside actuellement en Espagne, est aussi ancien directeur général du bureau du maire de la municipalité d’Iribarren.

Reconnu par une cinquantaine de pays

Une annonce qui intervient alors que, comme le rapporte Le Monde, des partisans de Juan Guaido “se sont emparés de trois bâtiments diplomatiques vénézuéliens aux Etats-Unis”, deux à Washington et un à New-York.

“Aujourd’hui, nous assumons le contrôle de 3 sièges diplomatiques aux Etats-Unis, en suivant les instructions du président Juan Guaido. 2 sont des sièges militaires à Washington et 1 le consulat à New-York. Des mains du colonel José Silva nous avons reçu et hissé le drapeau tricolore et réétabli le commandement”

Ces derniers mois, une cinquantaine de pays, dont les Etats-Unis, ont officiellement reconnu Juan Guaido comme président de la République bolivarienne du Venezuela.

Le Maroc a de son côté affirmé son “soutien” au président autoproclamé. Dans un entretien en janvier dernier, le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a fait part, avec Juan Guaido, du “soutien du Royaume du Maroc à toutes les actions menées afin de répondre aux aspirations légitimes du peuple du Venezuela à la démocratie et au changement”.

Le président autoproclamé du Venezuela, par le biais d’un de ses conseillers, Manuel Avendano, a affirmé vouloir “rétablir nos relations avec le Royaume du Maroc”.

S’agissant de la question du Sahara, Manuel Avendano, membre du parti Voluntad Popular, dont est issu le président par intérim, a indiqué que le gouvernement Guaido soutiendra le processus politique mené sous l’égide des Nations Unies en vue de parvenir à une solution pacifique et mutuellement acceptable à ce différend régional.