MAROC
17/01/2019 18h:07 CET

Qui est Chaimae El Mahdaoui, l'étudiante marocaine primée à Doha par l'Arab Innovation Academy

Biologiste, Vloggueuse et professeur de danse à seulement 22 ans, elle défie les standards.

DR

SANTÉ - C’est une consécration pour la jeune étudiante marocaine Chaimae El Mahdaoui. Son projet, Salamat-e, a été couronné mardi 15 janvier à Doha, en décrochant la première place dans le cadre de la deuxième édition de l’initiative qatarie Arab Innovation Academy (AIA), lancée le 3 janvier dernier et qui vise à encourager les jeunes porteurs de projets et entrepreneurs de la région, 

DR

“C’était une expérience incroyable! 10 jours pour lancer une start-up, c’est énormément de travail. Nous n’avons pas beaucoup dormi”, s’amuse la jeune étudiante de 22 ans, lors d’une interview accordée au HuffPost Maroc

Véritable incubateur d’entreprises visant à aider les jeunes entrepreneurs de la région à développer les compétences nécessaires à la création de start-up, en seulement 10 jours, la compétition AIA a réuni plus de 160 participants de 30 nationalités, autour de mentors et encadrants de renom. Au total, 12 Marocains ont pris part à ce grand rendez-vous de l’innovation. Parmi eux, 5 ont participé avec leurs propres idées, dont Chaimae, la gagnante. Les 7 autres ont rejoint les équipes des projets existants pour composer les star-up en compétition. 

“Quand je suis partie à Doha, j’avais simplement l’idée de Salamat-e. J’ai eu 10 jours pour composer une équipe, convaincre les investisseurs, développer un prototype de l’application. Nous avions tous les outils pour travailler, nos mentors étaient exceptionnels et j’ai eu la chance d’avoir une équipe merveilleuse. Deux Palestiniens, une Russe et un Soudanais se sont joints à moi pour former une start-up”, nous raconte l’étudiante.

L’équipe constituée en start-up et pilotée par l’étudiante marocaine s’est ainsi vue attribué le premier prix pour le projet Salamat-e, une application mobile, visant à limiter la propagation de maladies transmissibles, en particulier chez les voyageurs. Elle bénéficiera d’un financement qui permettra à la plateforme de voir le jour.  

“A travers ce projet, j’ai essayé de combiner mon domaine, qui est la santé, à ma passion pour le voyage. J’ai donc ciblé le problème de la propagation des épidémies à travers les voyageurs, qui sont les plus exposés et qui ne sont pas toujours sensibilisés et conscients de l’importance de la vaccination. C’est en partant de ce besoin de sensibilisation que nous avons pensé développer une application mobile, dédiée aux voyageurs, qui contient des informations nécessaire pour connaitre les maladie mais également pour la prévention, la vaccination et le suivi thérapeutique. Il est également possible de renseigner son état de santé tout au long du voyage. Ainsi, dépendamment du pays ou de la région ou se trouve le voyageur, il est possible de le sensibiliser à certaines maladies”. 

Concernant ses projets futurs, la jeune fille aimerais développer ce projet pour les habitants des régions à risque afin de mieux les préparer à faire face aux épidémie et stopper la propagations des maladies.

Actuellement en deuxième année de master à l’université Mohammed VI des sciences de la santé, en Oncologie et biologie du cancer, après une licence en Technologie Biomédicale, Chaimae est également coordinatrice de projet pour le compte d’Enactus Maroc, pour lequel elle a réalisé des actions humanitaires, notamment au Brésil. Après avoir réalisé plusieurs actions au Maroc, Elle se rend également en Egypte pour l’association iCancerVive d’aide aux enfants malades. Biologiste, Vloggeuse, professeur de danse classique et activiste, ce petit bout de femme nous prouve que rien n’est impossible.