MAROC
28/02/2019 14h:53 CET

Quels sont les médias préférés des jeunes marocains?

Comme tous les jeunes de sa génération, le millenial marocain est hyper-connecté.

Thomas Koehler via Getty Images

MÉDIAS - Le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) Maroc a réalisé une étude inédite intitulée “Enfants, jeunes et médias au Maroc”. Elle présente une analyse globale de la situation des enfants dans les médias au sein du pays et l’usage que font les jeunes marocains des médias. Quels médias favorisent-ils? Dans son étude, l’Unicef a dressé un nouveau constat des habitudes de la génération millenial. Comme partout dans le monde, elle délaisse peu à peu la presse écrite, domine les réseaux sociaux et garde toujours un oeil sur la télévision.

Pour dresser ce bilan, l’Unicef a réalisé une enquête de terrain qui “a eu pour objectif de mesurer de manière précise la consommation des médias chez les millennials (les 15-34 ans)”. Cette “catégorie de la population (est) identifiée comme clé pour aussi bien la sensibilisation aux droits de l’enfant que pour un engagement effectif pour leur promotion”, souligne l’organisation dans son rapport. Elle est allée questionner 600 jeunes alphabétisés ou non, hommes et femmes, âgés entre 15-34 ans, résidant en milieu rural, péri-urbain ou urbain, toutes catégories socio-professionnelles (CSP) confondues et consommateurs de médias.

Unicef

“Le paysage médiatique au Maroc a connu une profonde mutation depuis le début des années 2000. Largement dominé par la presse audiovisuelle et écrite, il subit depuis quelques temps une profonde mutation marquée par la montée en puissance du numérique. Cette transformation numérique change les médias et leurs rapports à la société”, rappelle l’Unicef. Après son enquête, l’organisation a pu dresser le profil type des goûts des millenials marocains. 

Aujourd’hui, la télévision (83%) et la presse digitale (82%) arrivent loin en tête des pratiques médiatiques préférées des jeunes au Maroc. “La presse écrite continue de résister à la transition vers le numérique” mais, “de manière surprenante, la radio n’a pas beaucoup les faveurs des jeunes interrogés, seuls 46% affirment écouter la radio”, souligne le rapport. 

D’après le questionnaire, les jeunes consacrent en moyenne 30 minutes par jour à la télévision, notamment après 19 heures. Cependant, on remarque “un désaveu de la télé plus fort chez les 25-29 ans (+6 points que la moyenne), alors que chez les 30-34 ans, c’est la tendance contraire.” 82% des personnes interrogées privilégient la télévision à domicile, tandis que seulement 14% préfèrent le téléphone et l’ordinateur. Enfin, “79% des Marocains préfèrent les chaînes marocaines alors que chez les 15-34 ans, seuls 24% des répondants déclarent regarder les productions marocaines”. Ils préfèrent les productions occidentales et arabes, “un choix justifié notamment par la qualité de ces contenus (artistique et technique)”.

Unicef

46% des jeunes ont affirmé ne pas écouter la radio. “Ce faible niveau d’écoute constitue une surprise à bien des égards, l’étude Jeunes & Médias, réalisée dans le cadre du Dialogue Média & Société, avait montré que la radio était le média préféré des jeunes”, rappelle l’Unicef. Et, comparativement, l’ensemble de la population privilégie ce support à 65%. Pour la presse écrite, le nombre de lecteurs chez les jeunes marocains n’est pas beaucoup plus élevé. “58% déclarent lire la presse écrite. 37% affirment y consacrer moins de 1 heure par jour. 10% ont une pratique prolongée de la presse. Au total, 47% des jeunes lisent la presse écrite papier contre 72% pour la presse écrite digitale”, souligne l’Unicef. 

Finalement, le millenial marocain est comme tous les jeunes de sa génération: hyper-connecté. “Le temps consacré à Internet dans la journée est important: 66% des jeunes se connectent pour une durée de plus d’une heure par jour. Le moment d’accès est majoritairement dans la soirée, après 19h00”, affirme le rapport. Ils se connectent majoritairement à domicile (69%) car “20% des jeunes ne disposent pas de connexion internet disponible constamment”.

Le jeune marocain utilise principalement ce média pour se connecter sur les réseaux sociaux: seuls 3% des jeunes déclarent ne pas les utiliser. Facebook et WhatsApp arrivent en tête, suivis par Instagram et Snapchat. Twitter, lui, “est en perte de vitesse chez cette catégorie de la population”.

“Les ‘activités d’informations’ (recherche d’infos, aller sur des sites et publier sur un blog) arrivent en deuxième position avec 34% des réponses”, ajoute l’Unicef. Mais “le millennial lit (aussi) la presse digitale. 82% des jeunes déclarent lire régulièrement ce média”, qui rejoint donc la télévision dans les médias favoris des jeunes marocains.