LES BLOGS
31/07/2019 15h:09 CET | Actualisé 31/07/2019 15h:09 CET

Quelle alternative pour l'Algérie aujourd'hui?

Plus de cinq mois après le 22 février, quelle est aujourd'hui l'alternative qui se précise en Algérie?

RYAD KRAMDI via Getty Images

1.    C’est durant des décennies, en dehors du régime et de ses «institutions», dans l’ombre, en silence, que la société algérienne a forgé les armes de sa libération prochaine : un haut niveau de conscience politique, une grande acuité d’analyse, une vraie maîtrise de soi, une imposante force de résistance et une réelle capacité de proposition.

2.    Ce sont là les armes de la révolution populaire démocratique pacifique en cours qui permettent à la société d’exiger aujourd’hui le départ total de ce régime et l’instauration d’un régime démocratique et de l’État de droit à l’issue d’une période de transition menée par un gouvernement et des représentants issus du mouvement populaire. 

3.    A l’évidence, la transition démocratique ne sera pas «accordée» par le pouvoir en place, mais elle sera obtenue par le pouvoir du peuple, c’est-à-dire par la puissance du mouvement populaire, sa détermination et sa constance dans le respect de ses valeurs, la créativité de sa mobilisation et la pertinence de sa vision de l’avenir.

4.    Et l’avenir de l’Algérie est celui d’une société démocratique, libre, productive, égalitaire, juste et digne. 

5.    L’autre terme de l’alternative est, en dépit du bon sens, l’obstruction de la volonté populaire par la violence, une violence qui ne pourra qu’engendrer la division, le chaos et donc la fin du pays que nous ont légué les millions de martyrs de la résistance et de la libération du peuple algérien.