ALGÉRIE
25/07/2018 14h:32 CET

Que font les jeunes cet été?

Les vacances nécessitent un certain budget et les jeunes l’ont bien compris. Aussi, ils essayent d’innover trouvant des solutions

Archives/ DR

Si les vacances d’été sont la période la plus attendue de l’année par les jeunes notamment les étudiants, le programme des vacances n’est en revanche pas planifié. Cette période synonyme de relaxe et de liberté permet à chacun de disposer pleinement de son temps libre sans la moindre contrainte. 

Les résultats du bac venant tout juste de tomber, il est temps pour tous de souffler un peu. Et ce n’est pas Oussama, jeune étudiant de 19 ans, qui dira le contraire. “En été le plus important c’est de s’amuser, cette année j’ai eu le bac après l’avoir passé deux fois je peux prendre des vraies vacances”. Quant à ces études universitaires, elles ne semblent pas être une priorité. Du moins, pas pour le moment.  “L’année prochaine? Je ne sais pas encore ce que je vais faire mais pour l’instant mon objectif c’est plage, barbecue, amis..”, affirme-t-il.

Pour se détendre, rien de tel qu’une journée à la plage, un grand classique pour les vacanciers. Cependant ce qui semblait être une valeur sûre a (légèrement) perdu de sa superbe comme l’explique Selsabil, 20 ans. “C’est devenu difficile de trouver des plages bien fréquentées et c’est l’avis de tout le monde je pense, je préfère aller au parc avec mes amis et ma famille. La plage ça ne fait plus rêver”.

La fréquentation n’est pas la seule raisons de ce “désintérêt”. Les vacances nécessitent un certain budget et les jeunes l’ont bien compris. Ainsi, ils essayent d’innover trouvant des solutions toujours plus impressionnantes les unes que les autres.

Non loin d’El Biar, les jeunes du quartier de Fontaine Fraîche racontent qu’ils ont installé un billard au quartier pour passer le temps et se divertir. “Comme ça on se retrouve tous, en été personne ne fait rien ici on s’amuse comme on peut, on sort, on va manger dehors avec des amis, on passe la journée à jouer au billard, aux cartes, aux dominos mais jamais rien de bien fou”. L’un d’eux ajoute “même la plage c’est devenu trop cher, entre le parasol, la table, la nourriture etc même quand ce n’est pas privé ça reste cher”.

Les jeunes Algériens font les frais d’infrastructures de loisirs trop peu importantes et de la cherté de celles à disposition. De plus, les endroits les plus fréquentés sont bondés l’été ce qui est quelque peu désagréable pour les vacanciers. C’est le cas des piscines de Bordj El Kiffan ou des Sablettes qui attirent les foules, notamment les jeunes qui veulent passer une journée entre amis.

Si la rareté des activités dans la ville d’Alger implique la surpopulation des endroits branchés, elle fait également proliférer l’imagination de cette jeunesse. Si la journée plage devient trop chère et pas assez originale, et les lieux d’amusements trop peuplés, ce n’est pas le cas en revanche des lieux ” historiques” comme les ruines romaines de Tipaza où se sont rendus Hamza et ses amis le week-end dernier. “Je les ai visité une dizaine de fois déjà mais ce n’est pas pour les lieux que je viens, c’est parce que c’est un endroit agréable, au bord de la mer, où on peut pique-niquer et où il n’y a pas énormément de monde”.

Cet été, la couleur est au changement et à la nouveauté ! Ainsi, bien loin des traditionnels bains de soleil sur les palges de Ain Taya, Palm Beach ou Tipaza, la Promenade des Sablettes ou le Boulevard de Sidi Yahia sont des endroits qui reviennent fréquemment dans la bouche des jeunes Algérois. Ces derniers les  considèrent comme des endroits faits pour la détente en période estivale.

Loading...
Loading...