TUNISIE
24/07/2018 17h:44 CET | Actualisé 27/07/2018 15h:24 CET

Que cache l'affiche du Festival international du film amateur de Kélibia? Son concepteur l'explique

Les affiches des festivals sont souvent scrutées et très commentées.

Les affiches des festivals sont souvent scrutées et très commentées. Au-delà de leurs aspects esthétiques, les affiches témoignent du ton de l’édition à venir d’un festival, du message qu’on veux transmettre au public. Le choix des couleurs, le graphisme, etc, rien n’est aléatoire, comme pour l’affiche dévoilée mardi de la 33 ème édition du Festival international du film amateur de Kélibia (FIFAK 2018). 

 

Conçue par un enfant de la Fédération tunisienne des cinéastes amateurs, Khalik Gobji, l’affiche met en scène un personnage saisissant l’objectif d’une caméra et portant également une perche pour prendre le son. “Je voulais transmettre l’image du cinéaste amateur, celui qui bricole avec les moyens du bord, qui se débrouille pour faire du cinéma dans un monde apocalyptique. À travers son art, il est en guerre pour défendre ses idées, ses idéaux”, affirme Khalil Gobji au HuffPost Tunisie. 

“L’objectif d’une affiche est de raconter une histoire”, ajoute-t-il. 

À noter que l’édition 2018 du FIFAK se tiendra de 12 au 18 août.  

Galerie photo Quelques affiches du FIFAK Voyez les images

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.