MAROC
18/05/2019 17h:06 CET

Quatre mois avant son 20ème anniversaire, Tanjazz dévoile sa programmation

Une édition qui réunira tous ceux qui ont porté le festival.

Pascal Bouclier
Tanjazz en 2018.

MUSIQUE- Il y a des éditions qui comptent plus que d’autres et cette année, c’est le cas pour Tanjazz. Le festival musical de la ville du Détroit reviendra du 15 au 22 septembre prochain, dates à laquelle l’événement soufflera sa 20ème bougie avec les artistes qui ont marqué les précédentes éditions.

Philippe Lorin, fondateur du festival, se rappelle les débuts auprès du HuffPost Maroc. “Arrivé dans un Tanger délabré, oublié, l’idée était de remettre au moins Tanger sur la carte de la culture”, nous raconte-t-il. C’était en 1999. À l’époque, Philippe Lorin se risque à créer le premier festival de musique jazz dans la ville. “On me prédisait un cuisant échec, d’autant plus à Tanger”, dit-il. Le premier concert ne réunit que 100 personnes, “avec une majorité de Marocains cinquantenaires ayant fréquenté le jazz en Europe” et la première édition n’est lancée “que parce que des artistes ont accepté de venir jouer gratuitement: Nico Morelli, The Swing Messengers, The Black Glasses”.

Tanjazz/Facebook

Mais le directeur ne lâche rien. Et 20 ans après, Tanjazz est toujours debout et plus fort que jamais. Tous les ans, il réunit entre 100 et 130 artistes. Près de 150 personnes travaillent durant toute la semaine du festival et les concerts gratuits attirent 30.000 personnes (8.000 personnes pour les concerts payants). Tanjazz a réussi à se constituer son public. Un public “fidèle et enthousiaste, présent à toutes les éditions ou presque. Nous avons créé un festival à l’ambiance unique sans carré d’or, ni enceinte VIP”, souligne Philippe Lorin. Les adeptes étrangers ont même rejoint les rangs: ils viennent de France, d’Espagne, de Belgique, du Royaume-Uni. “Et surtout, il y a eu un gros rajeunissement du public: les jeunes étaient 12% il y a 10 ans. Aujourd’hui, ils dépassent les 46%”.

Aujourd’hui, Tanjazz va fêter son anniversaire “entouré de ceux qui (l)’aiment et ceux qui (l’) ont accompagné tout au long de (s)a vie”, écrit le directeur dans une lettre dédié à son bébé sur le site du festival. Du 15 au 22 septembre, 28 artistes monteront sur scène pour une cinquantaine de concert. Ils ont tous marqué ces 20 dernières années avec leur jazz, blues, swing, soul, funk ou bop. Nico Morelli, Kicca, Sj-hakura S’Aida, Ivan Lewis, Buika ou encore Wanton Bishops seront à retrouver sur les 5 scènes du festival.

“Nous prévoyons aussi 8 jours complets de concerts gratuits sur la scène Ville qui sera, je l’espère, à la Mandoubia, là où Tanjazz est né. De beaux concerts gratuits dans le jardin du musée de la Kasbah et à Tabadoul et des animations musicales dans les hôtels partenaires, à la Gare TGV et au City Mall sont également au programme”, ajoute Philippe Lorin.

La billetterie est déjà ouverte sur le site du festival. A dans quatre mois pour un anniversaire chargé en émotion, et comme l’écrit le directeur du festival, Tanjazz, “si tu ne perds pas ton âme en route, une nouvelle ère de 20 ans s’ouvre devant toi. Une autre ère de partage autour du jazz et des musiques qui s’y apparentent”.