MAROC
25/01/2019 18h:42 CET

Quatre jeunes américains arrêtés pour avoir essayé de fomenter une attaque islamophobe

Le simple signalement d'un lycéen s'est transformé en une enquête du FBI.

ASSOCIATED PRESS

INTERNATIONAL - Quand un lycéen évite un massacre. Quatre hommes, dont un mineur, ont été arrêtés dans l’État de New-York après avoir fomenté un complot visant à attaquer une commune musulmane située dans le nord de l’état, Islamberg, rapporte le New York Times.

Selon le journal américain, la police a découvert ce complot alors qu’ils enquêtaient sur une menace de tuerie de masse dans un lycée. Les autorités ont été alertés par les officiels du Greece Odyssey Academy, lycée situé dans la ville de Greece, dans l’ouest de l’État de New YorK, poursuit le journal. 

Un lycéen inquiet

Ces derniers ont saisi la police suite aux déclarations d’un lycéen. Le jeune homme a en effet alerté son administration, le vendredi 18 janvier, après qu’un de ses camarades, âgé de 16 ans, a montré une photo à un groupe. Il aurait ensuite affirmé que la personne sur la photo sera “le prochain responsable d’une tuerie de masse dans un lycée”.

Cette première alerte et ce signalement ont entraîné une enquête du FBI, rapporte Vice News. Des investigations qui ont permis de découvrir un arsenal d’armes ainsi que des bombes artisanales dans le domicile de l’adolescent de 16 ans ayant fait les fameux commentaires sur une possible tuerie de masse dans un lycée.

Trois autre jeunes hommes ont été arrêtés: Andrew Crysel, 18 ans, Vincent Vetromile, 19 ans et Brian Colaneri, 20 ans, tous membres des boyscouts, selon Vice. Le groupe, en plus des bombes artisanales, avait monté un arsenal de 23 armes achetées légalement et dispersées dans 5 endroits différents, rapporte la chaîne américaine CBS

Les quatre jeunes hommes avaient pour projet d’attaquer une communauté musulmane établie dans le nord de l’état, Islamberg. 

Ils sont poursuivis pour détention criminelles d’une arme et conspiration, rapporte le New York Times. Aucune accusation pour terrorisme n’a été exigée. Le journal américain affirme que les quatre hommes communiquaient entre eux par le biais de Discord, une application Voip très populaire auprès de l’extrême-droite américaine. 

Associated Press

Une discrète commune musulmane

Islamberg est une communauté très discrète, à majorité afro-américaine, créé dans les années 80 sous l’impulsion de l’imam pakistanais soufi Mubarik Ali Shah Gilani. Comme le rapporte le New York Times, ses membres sont majoritairement issus de New York et ont rejoint cette communauté pour “pratiquer leur religion et élever leurs enfants”.

La communauté est régulièrement visée par des attaques de l’extrême droite américaine. Islamberg est aussi accusée à répétitions, sans preuve toutefois, d’être un camp d’entrainement jihadiste, rapporte Vice

Selon Reuters, en 2015, les autorités américaines ont arrêté un homme originaire du Tennessee qui comptait, à l’instar des jeunes arrêtés cette semaine, mener une attaque contre la commune, peuplée d’environ 200 habitants.