TUNISIE
11/04/2018 18h:12 CET

Quand le magazine Vice part sur les traces de la Mloukhiya tunisienne

“La Mloukiya est aux Tunisiens ce que le bœuf bourguignon est aux Français”

“La Mloukiya est aux Tunisiens ce que le bœuf bourguignon est aux Français”, c’est ainsi que Vice décrit le plat national tunisien.

Dans son article, le site Munchies Vice, décrit chaque processus de l’élaboration du plat traditionnel tunisien. En passant par Gabès pour récolter les feuilles de corète, le séchage pour fabriquer la poudre de cette plante qui constitue l’ingrédient principal de la Mloukhiya, jusqu’au choix de la viande et pour finir la dégustation.

 

Très populaire, la Mloukhiya vient de “Malek” qui signifie “prince” en langue arabe. Foued Frini, chef Tunisien confie à Vice qu’ “on dirait du pétrole (..) mais c’est notre or noir!”.

Deux jours, c’est le temps de préparation nécessaire pour obtenir une mloukhiya. Un jour consacré à transformer la poudre de corète en une sauce et un jour pour la préparation de la viande cuisinée avec des épices dont de l’ail du sel et de la menthe fraiche.

 

Ce n’est pas la première fois que la Mloukhiya est mise à l’honneur. Ce fut le cas lors d’une émission culinaire “Très Très Bon” sur la chaine française Paris Première le 13 février dernier.

Classée dans la catégorie “bizarre”, ce plat est assimilé par la voix off de l’émission au “glabiboulga” de Casimir et représente un “ragoût aux herbes très apprécié au Maghreb” qui doit cuir pendant “14 heures” et être “servi avec du pain”.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.