TUNISIE
27/03/2018 18h:32 CET | Actualisé 27/03/2018 20h:31 CET

Quand le Front national s'invite sur les murs de la Cité de la culture à Tunis

La citation du député FN qui ornait le mur de la Cité de la culture à Tunis a finalement été retirée de l'exposition.

“Il n’est de véritable modernité qu’enracinée dans la tradition”, ce sont les mots du député du Front National Bruno Gollnisch, que l’on a pu observer sur le mur de la Cité de la Culture, fraîchement inaugurée dans la capitale tunisienne, le 21 mars dernier.  

Cite de la Culture Tunis

Le complexe culturel initié sous Ben Ali - qui abrite dans ses 49 000 m2 un cinéma, un musée d’art moderne, des salles d’opéra et de théâtre - accueille depuis son ouverture une exposition d’ampleur consacrée à la “modernité tunisienne”. C’est dans ce contexte que plusieurs citations autour de la modernité, comme cette dernière de Gollnisch, ont notamment été mises en lumière dans différentes pièces de l’exposition.

Sauf que la trace de l’homme politique français n’est pas passée inaperçue... Député européen depuis 1989, avant d’être secrétaire général, délégué général puis vice-président du Front national, Gollnisch a également dirigé la campagne de Jean-Marie Le Pen dans le cadre de l’élection présidentielle de 2002.

Christian Hartmann / Reuters

La phrase ainsi exposée a, pour sa part, été prononcée lors du lancement de sa campagne pour la présidence du FN en 2010. 

On peut donc facilement comprendre que sa mise en lumière ait suscité depuis de vives réactions sur la toile...

Face au questionnement d’une large majorité de visiteurs, les autorités de l’exposition auraient même choisi de retirer la fameuse mention. 

 

D’après des propos rapportés par Le Figaro, l’auteur de la citation, s’est quant à lui dit,“très honoré” par l’initiative.

“Ce geste s’explique par la tolérance dont a toujours fait preuve dans son immense majorité le peuple tunisien dont l’histoire est une recherche patiente de l’équilibre, quelque fois tumultueuse, entre tradition et modernité justement.

Les Africains, comme les Asiatiques, ont compris beaucoup mieux que certains gauchistes européens qu’en défendant notre identité nous défendions également la leur”, a-t-il ajouté.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.