MAROC
27/12/2018 13h:20 CET

Quand la dekka marrakchia s'invite aux manifestations des gilets jaunes

Toutes les raisons sont bonnes pour faire la fête.

BUZZ - Malgré la période des fêtes, les gilets jaunes sont restés mobilisés dans plusieurs villes françaises. À Rennes, les manifestants ont eu droit à une ambiance festive pendant leurs protestations. Devant la Place de la mairie, des gilets jaunes ont reçu une visite surprise de la part d’un groupe de dekka marrakchia venu réchauffer l’atmosphère.

Munis de bendirs (tambours), de qraqeb et de trompettes, les musiciens vêtus d’habits traditionnels sont venu montrer leur soutien à ce mouvement lancé initialement pour protester contre la hausse du prix des carburants. 

Se tenant par la main, les manifestants ont créé un cercle autour des musiciens tout en répétanT, chantant et dansant au rythme de la dekka marrakchia, avant d’accorder un tonnerre d’applaudissement au groupe de musique.

Ce n’est pas la première fois que la musique marocaine s’invite au coeur du mouvement des gilets jaunes. Au début du mois, un groupe de musique marocaine basé à Rouen a pu passer un barrage de manifestants en chantant, façon dekka, le fameux slogan “Macron Démission”.

En novembre, il a suffi à des gilets jaunes d’origine algérienne d’un sifflet et d’une derbouka pour faire danser des manifestants, devant des gares de péage, au rythme de la reggada.