TUNISIE
21/01/2019 15h:40 CET

Déco: Quand la décoratrice d'intérieur Khadija Turki met en scène le savoir-faire artisanal tunisien

Une exposition éphémère qui dure.

Facebook/Khadija Turki

Il y a les expositions, il y a les concept stores, et il y a l’”Étoile d’hiver”, qui allie les deux. 

Une scénographie créée par Khadija Turki, décoratrice d’intérieur invétérée, avec un penchant pour les mises en scènes, qui a souhaité réunir les créations d’artistes et artisans tunisiens, reflétant ainsi la richesse et le savoir-faire de ces derniers.

C’est aussi l’envie “de donner accès au grand public à des objets de grande qualité qui sont destinés à l’export, et de lui permettre de se projeter, à travers l’exposition, dans une décoration aboutie, en mettant en valeur ces objets”, souligne-t-elle au HuffPost Tunisie.

Facebook/Khadija Turki

Dans son showroom, elle crée alors un espace de vie: une chambre à coucher, un salon et une salle à manger. 

Elle y place des objets, des luminaires de EY atelier, des bougeoirs et des tables d’appoints de la marque Atelier des Objets, des coussins brodés de Tilli Tanit , les coussins de Rose Mandarine, des suspensions en jonc tressés ou en smar de la marque 5 étoiles. On y trouve aussi des verres, des carafes en verre soufflé du maître verrier Tarak Kamoun (oriental design), mais aussi des grenades en céramique qu’elle a elle-même conçues et fait fabriquer par l’atelier Driba.

Facebook/Khadija Turki

La première édition de cette exposition éphémère a lieu en mai 2018, et a connu un tel succès, que s’est imposée à elle l’idée de rééditer cet évènement et d’élargir la sélection. 

Elle a alors intégré, pour l’édition de Décembre 2018, des créateurs de mode, comme la célèbre marque de prêt-à-porter Lyoum ou encore les Jbeyeb (sorte de robes traditionnelles) et sacs de la marque Olive. Un décor intime, complété par des meubles chinés, par ses soins, dans les brocantes.  

Facebook/Khadija Turki

“Ce projet de réunir, de mettre en scène des talents a créé une telle synergie entre créateurs et public qu’il ne peut qu’aboutir à un autre rendez-vous qui pourrait éventuellement devenir un rituel saisonnier”, assure-t-elle.

Après l’étoile d’été et l’étoile d’hiver, on peut donc s’attendre à de nouvelles éditions pour le printemps et l’automne à venir. Une pérennité assurée, de par le concept et l’émergence de designers tunisiens.

 Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.