TUNISIE
19/03/2018 10h:53 CET

Quand elles disent non c’est non. C’est clair?!

Winnie Harlow, Cara Delevingne, Isabelle Huppert… Elles sont toutes venues dire “J’adior” au néo féminisme prôné par la Maison Dior,

Dior

MODE. Winnie Harlow, Cara Delevingne, Isabelle Huppert… Elles sont toutes venues dire “J’adior” au néo féminisme prôné par la Maison Dior, à l’occasion du défilé organisé pendant la Fashion Week Paris, fin février 2018. Il faut dire qu’en 2017, les actrices ont appris à dire “non”.

Dior

En dépoussiérant leur image des clichés sexistes, elles ont gagné en authenticité et c’est précisément cette qualité que la directrice artistique de la Maison Dior, Maria Grazia Chiuri, a voulu mettre en avant pour la collection automne hiver 2018/2019. L’esthétique est celle d’une femme libre de son corps, qui ose les transparences, l’allure masculine et mixe les deux.

Dior

Dior revisite l’histoire du MLF (Mouvement de Libération des Femmes), né aux alentours de mai 1968, en France. La griffe en profite pour célébrer le cinquantième anniversaire de cet événement, qui permit de s’affranchir du joug patriarcal, et se l’approprie dans une scénographie militante.

Adrien Dirand

Un combat que Diane Vreeland, à l’époque rédactrice en chef de Vogue US et muse de cette saison, nomma le “Youthcake”. Ce terme signifie le “changement socio culturel résultant de l’action des jeunes”. Il a d’ailleurs été choisi par Oxford Dictionaries comme le mot de l’année 2017. Mais aux rapports parfois hostiles, la marque Dior privilégie bien évidemment une politique de paix sociale.

Dior

Les Peace & Love modiornisées aiment le glam, les patchworks, les broderies, les tissus fleuris, les macramés, le tricot, le mouton retourné, les lainages, les sacs perlés, les franges, les casquettes (cagoulées) et les lunettes de soleil aux verres colorés. Comme dans les seventies…

Dior

Cependant l’hippie chic qui s’habille en Dior est vigilante. Elle garde ses cuissardes de motarde pour marquer son autorité, porte des T-Shirts aux illustrations sans équivoque sur l’intégrité féminine et a des rêves de cuir rock’n roll.

Dior

Cet étendard, véhiculé par Dior et brandi vaillamment par Maria Grazia Chiuri, typique de la femme contemporaine qui se bat pour réussir, saura-t-elle traverser la Méditerranée ? Les images d’un luxe souvent inaccessible suffiront-elles pour interpeller les femmes du monde entier, y compris les Maghrébines, sur leur condition ? Pour paraphraser Martin Margiela, disons qu‘ “il y a sans doute autre chose à faire pour défendre le droit des femmes que de porter du Dior, mais… c’est un bon début !”.

 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.