MAROC
08/07/2019 13h:13 CET

Propos misogynes sur Radio Mars: La HACA saisie par une association des droits des femmes

L'association appelle la HACA à sanctionner la radio.

DR

RADIO MARS - La polémique continue d’enfler après les propos misogynes de l’animateur vedette de Radio Mars Adil Omari le 4 juillet.Dans l’émission “Les Savants de Mars”, l’animateur s’est acharné sur une auditrice dont il n’a pas apprécié l’avis sur le parcours des Lions de l’Atlas en Coupe d’Afrique des Nations en lui lançant: “vas t’occuper de ta cuisine!”. Et il a poussé le bouchon plus loin en lui conseillant, avec ironie, de “regarder les émissions de Choumicha (émission culinaire, ndlr)” et de “s’éloigner du foot et de l’équipe nationale.” 

 

Après les internautes, c’est au tour de la société civile de monter au créneau. L’Association démocratique des femmes du Maroc (ADFM) annonce avoir saisi la HACA, le lendemain, le 5 juillet, pour dénoncer des propos “qui font fi des dispositions aussi bien constitutionnelles en matière de prohibition de la discrimination que des textes normatifs régissant la communication audiovisuelle”.

L’association brandit l’article 8 de la loi (77.03) relative à la communication audiovisuelle qui “oblige les opérateurs à promouvoir la culture de l’égalité entre les femmes et les hommes”. Il stipule également leur responsabilité de “lutter contre la discrimination fondée sur le sexe y compris les stéréotypes qui portent atteinte à la dignité des femmes” et les appelle à “veiller au respect du principe de la parité dans tous les programmes à caractère politique, économique, social et culturel”.

Une loi interdisant, “tout programme qui inciterait de façon directe ou indirecte à la violence, l’exploitation et le harcèlement à l’égard de la femme ou qui serait susceptible de porter atteinte à sa dignité” (art.9).

L’ADFM considère que les propos sexistes comme ceux tenus sur Radio Mars, “contribuent substantiellement à la banalisation, à l’intériorisation et à l’acceptabilité des stéréotypes sexistes et des violences faites aux femmes et demande à la HACA de prendre les mesures appropriées et exemplaires, pour contrer ce genre de discours qui portent atteinte à la dignité des femmes et à leur citoyenneté”.

Radio Mars, opérateur dont il est question, ici, est, également, la cible d’une pétition en ligne appelant la HACA à “pénaliser ladite chaîne à cause de ce discours discriminatoire”. Cette pétition a récolté, pour l’instant, 1 179 signatures sur les 2000 escomptées. Radio Mars s’est, certes, excusée en publiant un communiqué, dans lequel elle a annoncé la suspension de l’animateur pendant trois jours. Mais, ce dernier n’a toujours pas quitté le studio. Vendredi, il était en direct à l’antenne pour commenter le match qui opposait le Maroc au Bénin pour le compte des huitièmes de finale de la CAN 2019.