MAROC
25/04/2019 17h:18 CET

Projet d'attentat à Séville: Un deuxième suspect marocain arrêté puis relâché

Il étudiait avec Zouhair El Bouhdidi, arrêté début avril.

Marcelo Del Pozo / Reuters

ARRESTATION - Le 9 avril dernier, Zouhair El Bouhdidi, un Marocain, se faisait arrêter à Casablanca dans le cadre d’une action antiterroriste menée conjointement par la police espagnole et les renseignements marocains.

Le jeune homme de 23 ans est suspecté d’avoir voulu commettre un attentat au nom de Daech à Séville, où il était étudiant. Cette semaine, la police espagnole a arrêté un nouveau suspect dans la capitale andalouse. Il étudiait, lui aussi, à l’Université de Séville.

“Le jeune est en liberté et a fait l’objet de mesures conservatoires après avoir été entendu par le tribunal central d’instruction numéro 4 de l’Audiencia Nacional, qui est chargé de l’enquête”, révèle le journal espagnol El País.

Selon Cope.es, le détenu a été mis mercredi à la disposition du tribunal national qui a ordonné sa libération et imposé par mesure de précaution le retrait de son passeport, l’interdiction de quitter l’Espagne et l’obligation de comparaître devant un tribunal chaque semaine.

Comme le confirment des sources proches de l’enquête, Zouhair El Bouhdidi aurait fourni à la police marocaine les noms d’au moins quatre connaissances qui résident également dans la capitale andalouse.

Les agents ”étudient le matériel saisi dans la maison de Zouhair, son processus de radicalisation” pour déterminer s’il était membre d’une cellule ou s’il était un loup solitaire.

Le Marocain est entré en contact cette année avec un dirigeant de Daech en Syrie via l’application Telegram. Il projetait de mener son attaque -un attentat suicide- durant la Semaine Sainte à Séville.