ALGÉRIE
08/04/2019 10h:48 CET | Actualisé 08/04/2019 12h:10 CET

Projection à Alger du film "Fragments de rêves" de Bahïa Bencheikh-El-Fegoun

“Fragments de rêves” est un film documentaire de 75 minutes.

DR

Le film “Fragments de rêves” de la réalisatrice Bahïa Bencheikh-El-Fegoun, qui met en avant le parcours d’acteurs de la société civile et témoignages d’activistes des mouvements de contestation depuis 2011, sera projeté ce samedi à partir de 15 heures au siège de la web radio “Radio M” au 7 rue Henry Dunant (ex-rue Mulhouse), Place Audin, Alger centre.

“Fragments de rêves” est un film documentaire de 75 minutes. Il a été tourné entre la fin 2012 et le début 2013. Dans ce film, la réalisatrice donne la parole à de jeunes Algériens pour exprimer leur désarrois, et leur mal-être dans une Algérie ou le droit de manifester est compromis.

En septembre 2018, “Fragments de rêves” a été interdit de projection lors de la clôturé de la 16e édition des rencontres cinématographiques de Béjaïa. Les organisateurs des RCB n’avaient pas obtenu le visa culturel pour le film de Bahïa Bencheikh-El-Fegoun.

Pour justifier cette interdiction, la commission de visionnage des films cinématographiques a expliqué quelques jours après l’interdiction dans un communiqué que le film “fait la promotion de certains activistes sur Internet, condamnés par la justice”.

À l’international, le film “Fragments de rêves” de Bahïa Bencheikh-El-Fegoun  est distingué dans plusieurs festivals. Le film reçoit le Prix du meilleur documentaire au festival “Al Ard Doc Film Festiva” en Italie, il est en sélection officielle au festival du film documentaire de Munich (Allemagne) et bien d’autres.

Malgré la censure dont il fait l’objet depuis l’été dernier, “Fragments de rêves” a quand même eu sa première Algérienne le 23 mars dernier grâce à l’association cinématographique Project’heurts de Bejaïa. 

Ce samedi sera le tour du public algérois de découvrir le film “Fragments de rêves” en présence de la réalisatrice samedi 13 avril au siège de Radio M. Cette projection de presse est ouverte au public et sera suivi d’un débat.