MAROC
27/06/2018 13h:33 CET | Actualisé 27/06/2018 13h:36 CET

Procès du Hirak: Indignation, appels aux sit-in, pétition... choquée par les verdicts, la toile se mobilise

Des sit-in sont déjà prévus à Casablanca, Rabat, Madrid et Paris.

Marcos del Mazo via Getty Images

HIRAK - Le verdict est tombé mardi 26 juin, tard dans la nuit. Plus d’un an après les événements d’Al Hoceima et après 8 mois de procès, des peines allant de 20 ans de prison ferme à un an de prison avec sursis ont été prononcées, par la Chambre criminelle de la Cour d’appel de Casablanca.

Parmi les condamnés, Nasser Zefzafi, “leader” du mouvement, qui écope de 20 ans de prison. Tous les condamnés ont décidé de faire appel de cette décision de justice, précise au HuffPost Maroc Soraya El Kahlaoui, membre du Comité de soutien aux détenus du Hirak à Casablanca

Colère sur les réseaux sociaux

Les verdicts prononcés hier soir ont provoqué la colère des réseaux sociaux. Les hashtags #Hirak et #حراك_الريف sont rapidement arrivés en top tweet sur le réseau social Twitter. Sur Facebook aussi, de nombreux internautes et des personnalités ont partagé leur indignation:

“Vous n’avez qu’à tous nous emprisonner.”

Parmi les réactions, il y a aussi celle de l’AMDH qui dénonce un “simulacre de justice”:

Appels au sit-in

Dans un communiqué, le comité de soutien aux détenus du Hirak à Casablanca dénonce les peines prononcées et appelle à des sit-in à travers le pays: “les sentences prononcées hier à l’encontre des 54 prisonniers politiques du Hirak du Rif transférés à Casablanca viennent nous rappeler que l’autoritarisme est à nos portes”, rapporte le texte.

“Pour dénoncer l’inéquité de ces jugements, et appeler à la libération des prisonniers politiques du Hirak du Rif, le comité de soutien aux prisonniers politiques du Rif de Casablanca, et l’Initiative du Hirak Châabi de Casablanca appellent toutes les forces vives et tous les citoyens à se rassembler à 19h à la Place des Nations Unies à Casablanca”, ce mercredi 27 juin.

Un autre évènement similaire, organisé à Rabat, devrait avoir lieu ce soir à 18h devant le parlement.

À l’étranger aussi, la mobilisation s’organise. À Madrid, la manifestation aura ainsi lieu de la gare d’Atocha jusqu’à la Puerta del Sol, ce samedi 30 juin à 18h, heure locale.

“Manifestation à caractère urgente de Atocha à la Puerta del Sol, samedi prochain à 18h. Nous sommes tous appelés à assister massivement pour dénoncer les condamnations injustifiées de nos frères pour avoir protesté pacifiquement”. 

À Paris, des soutiens au Hirak en France prévoient également un sit-in samedi également, à 16h, place du Trocadéro:

Des évènements organisés “spontanément” par les comités de soutien au Hirak, affirme Soraya El Kahlaoui au HuffPost Maroc.

Une pétition, qui a déjà récolté près de 500 signatures en quelques heures, a par ailleurs été lancée, réclamant au Parlement de “promulguer une loi d’amnistie générale pour les détenus du Hirak”.