TUNISIE
26/09/2019 14h:15 CET

Prix Orange de l'Entrepreneur Social: El Marchi, le projet qui veut digitaliser l'agriculture

Derrière le projet El Marchi, deuxième du Prix Orange de l'Entrepreneur Social, se cache Amen Allah Ghédiri, jeune ingénieur agronome.

Orange Tunisie, plus qu'un opérateur

Pour la 9ème année consécutive, Orange Tunisie a dévoilé, jeudi 5 septembre 2019, les 3 lauréats tunisiens du Prix Orange de l’Entrepreneur Social parmi 7 jeunes entrepreneurs finalistes. Cette année, l’appel à candidatures a recueilli 170 dossiers provenant de tout le territoire et de haute qualité.

Parmi eux, celui d’Amen Allah Ghédiri, arrivé 2ème, qualifié pour participer à la grande finale internationale et donc en compétition avec ceux des autres pays d’Afrique et du Moyen-Orient où Orange est présent, soit au total 51 candidats.

À l’origine d’El Marchi, un projet dans l’e-agriculture, il se confie au HuffPost Tunisie. Interview.

HuffPost Tunisie: Pouvez-vous nous présenter El Marchi ? En quoi consiste votre Startup ? 

El Marchi, c’est la nouvelle solution E-agronomique pour nos agriculteurs qui a pour but de grouper les agriculteurs dans un écosystème compétitif où notre stratégie se basera sur la mutualisation des investissements inter-agriculteurs appuyé par la logique de groupement ainsi que la valorisation des produits autochtones. Au-delà du groupement, notre plateforme présentera quatre fonctionnalités de bases :

-Un marketplace bien conçu et adapté à la gestion de l’offre et de la demande.

-Une assistance personnalisée selon les demandes de la clientèle.

-Vente d’intrants et matériels agricoles en ligne.

-Présentation d’un Big data agricole tel qu’un guide phytosanitaire numérique régissant les noms commerciaux des produits et non pas des substances actives. 

A travers notre plateforme, nous viserons à digitaliser les coopératives et actionner l’industrie agricole smart 3.0

D’où vous est venue l’idée ? Êtes-vous vous même dans le monde agricole?

Je suis un ingénieur agronome qui a grandi dans un milieu rural donc bien évidement je suis du domaine.

L’idée m’est venue lorsque je suis revenu à notre exploitation familiale après l’obtention de mon diplôme, elle était délaissée.

Le pire pour moi c’est que tous nos voisins ont vendu leurs terres qui étaient aussi fertiles et productives pour les reconvertir en des demeures de luxe.

Je me suis dit qu’il fallait détecter les causes et les problèmes derrière ce désenchantement et trouver une solution adéquate, tout en touchant le volet économique et social.

Le monde agricole tunisien est encore assez réticent aux nouvelles technologies. Pensez-vous qu’à travers votre plateforme vous réussirez à faire évoluer les choses?

Oui j’y crois. J’en suis même convaincu, et ce n’est pas seulement le cas de notre plateforme, il y en a d’autres qui existent, qui aspirent au même but.

Il est aujourd’hui nécessaire de booster le monde agricole tunisien à travers les nouvelles technologies car le potentiel existe, il faut savoir l’extérioriser et l’adapter à nos besoins. C’est la solution !

Justement quelle est votre cible à travers votre plateforme? Pensez-vous pouvoir convaincre des agriculteurs plus traditionnels de l’utiliser?

Notre plateforme ciblera tous les agriculteurs ainsi que toute personne impliquée dans le domaine agricole dans le but de constituer le premier réseau inter-agriculteurs dynamique, actif et connecté.

La data est aujourd’hui au cœur des discussions. Comment la data peut aider au développement agricole?   

En créant un big data agricole avec toutes les données utiles, axé sur les résultats des recherches et des feedbacks à tous les niveaux, nous pourrions avancer beaucoup plus rapidement dans la production, la réalisation et obtenir des résultats rapides. On dit que celui qui détient l’information, les données, détient le pouvoir, c’est pareil dans le monde agricole. Plus vous détenez d’informations, de données, plus vous avez de pouvoir sur votre production.

Que représente pour vous ce Prix Orange? 

Le Prix Orange de l’Entrepreneur Social m’a ouvert plusieurs portes principalement celle de l’IoT et de la digitalisation du monde agricole ainsi qu’une visibilité pour mon projet El Marchi. Par ailleurs, le deuxième prix est accompagné d’une somme d’argent qui va me permettre de commencer dans la concrétisation de la plateforme.  

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.