MAROC
04/04/2019 17h:19 CET

Prix du carburant: Aucune décision de plafonnement n'a été prise par le gouvernement

Le gouvernement dispose à présent "d'une vision".

FADEL SENNA via Getty Images

CARBURANT - Si Lahcen Daoudi, ministre délégué chargé des Affaires générales et de la Gouvernance, se montre impatient de mettre en place un plafonnement des prix du carburant, le gouvernement, lui, l’est moins. Annoncé pour mi-mars, le plafonnement n’a pas encore fait l’objet d’une décision. C’est le porte-parole du gouvernement et ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et la Société civile, Mustapha El Khalfi, qui l’a déclaré ce jeudi, au point de presse qu’il tient à l’issue du conseil de gouvernement.  

“Nous en avons une vision, mais aucune décision n’a été prise pour le moment”, précise El Khalfi sans donner plus de détails. Le 18 mars, Daoudi avait déclaré au HuffPost Marocqu’il était sur le point de saisir par écrit le chef du gouvernement “en vue d’entamer la procédure de plafonnement”. 

Daoudi nous avait précisé, par la même occasion, qu’il n’était pas question pour le gouvernement de renoncer au plafonnement. “Les pétroliers ont légèrement aligné le prix sur ce que l’on veut faire, mais rien ne garantit que cet alignement va continuer si on renonce au plafonnement”, nous avait-il confié. 

Le plafonnement devrait permettre de maîtriser la marge de bénéfice des distributeurs. Mais cela ne veut pas dire non plus que les prix seront fixés et alignés sur l’ensemble du territoire. “Il ne s’agit pas de fixer un prix à travers le Maroc, mais de maintenir la concurrence en dessous du plafond”, avait souligné le ministre. Les fluctuations internationales resteront ainsi le seul argument justifiant une augmentation des prix.

Pour les pétroliers marocains, c’est déjà le cas. “L’augmentation est liée au prix du baril mais aussi à la valeur du dollar”, nous avait déclaré le président du Groupement des pétroliers du Maroc (GPM), Adil Ziady, estimant que “les prix sont déjà plafonnés” et “sont raisonnables”.