25/05/2018 15h:10 CET | Actualisé 25/05/2018 15h:10 CET

Prix de l'électricité: Le ministère s'aligne sur les propos polémiques de Rabbah

Chiffres à l'appui.

DR

FACTURE - 75% des clients de l’ONEE paieraient des factures d’électricité ne dépassant pas la somme de 100 dirhams par mois. Si la déclaration du ministre de l’Énergie, ce lundi au Parlement, a suscité la polémique, Aziz Rabbah reste droit dans ses bottes et affirme ses propos. En réponse aux réactions de certains sites électroniques mettant en doute ces données, le département ministériel a fourni les détails justifiant la déclaration de Rabbah.

4,1 millions de ménages paient en moyenne 75 dirhams par mois

Tout d’abord, le ministère rappelle que le gouvernement a adopté depuis 2014 un nouveau système de facturation qui comprend deux tarifications au niveau de la consommation d’électricité des ménages. La première porte sur la tarification progressive des clients qui consomment en moyenne moins de 150 kilowatts/heures (kW/h) et qui représentent plus de 80% de l’ensemble des clients de l’ONEE, soit 4,1 millions de ménages.

Dans le détail, deux tarifications s’appliquent à cette catégorie: la première tranche, dont le prix du kW/h est de 0,9 dirham, s’applique à une consommation inférieure ou égale à 100 kW/h, tandis que le prix de la tarification de la seconde tranche, dont le prix du kW/h est de 1,07 dirham, s’applique à une consommation supérieure à 100 kW/h, mais ne dépassant pas 150 kW/h.

Les 20% restant paient quand à eux 124 dirhams en moyenne

De ce fait, le prix de facturation pour les clients faisant partie de cette catégorie (qui consomment moins de 150 kW/h) ne doit en aucun cas dépasser le montant de 163,42 dirhams par mois, toutes taxes comprises, précise le ministère qui ajoute qu’en moyenne, le prix mensuel de ces consommateurs est de 75 dirhams.

La deuxième catégorie répond quant à elle à une tarification sélective qui concerne les clients dont la consommation mensuelle dépasse 150 kW/h et porte sur quatre tranches. Pour cette catégorie, la tarification de la tranche où se situe la consommation s’applique au total de la consommation mensuelle du client qui ne bénéficie pas de la tarification réduite appliquée aux tranches sociales.

Une procédure qui a pour but d’inciter les consommateurs à économiser l’énergie électrique et à éviter la consommation irrationnelle de cette denrée vitale, souligne la même source, relevant que cette catégorie constitue 20% du total des clients de l’Office. Pour ces derniers, le prix moyen d’une facture se chiffre à 124 dirhams par mois toutes taxes comprises.

LIRE AUSSI: