MAROC
22/03/2019 12h:14 CET

Prise d'otages à Milan: L'enfant qui a prévenu la police pourrait obtenir la nationalité italienne

En récompense de son geste héroïque.

MIGUEL MEDINA via Getty Images

COURAGE - Ce 20 mars, une prise d’otage a failli tourner au drame à Milan, en Italie. Un chauffeur scolaire italien d’origine sénégalaise a séquestré 51 personnes dans son bus avant d’essayer d’y mettre le feu. Il voulait dénoncer le sort des migrants africains morts en mer Méditerranée. Si les forces de l’ordre ont pu intervenir pour sauver les passagers, c’est notamment grâce au sang-froid de deux enfants présents dans le bus, Adam et Ramy. Ce dernier, d’origine égyptienne, pourrait recevoir la nationalité italienne en récompense de son geste héroïque.

Le chauffeur de bus avait demandé aux accompagnateurs d’attacher tous les enfants et de récupérer leurs téléphones portables. Mais le courageux Ramy avait réussi à cacher le sien. Après s’être détaché discrètement, il a appelé la police. “Mais le téléphone lui a échappé des mains, une opportunité que son partenaire Ricky saisit pour le prendre et le passer à Adam, assis juste derrière lui”, rapporte El Mundo qui raconte l’histoire de ces deux héros.

Adam a alors tout de suite appelé ses parents. “Maman, nous sommes dans le bus, ils nous tuent, ils nous emmènent dans un lieu inconnu, ils veulent tous nous tuer! Maman, aide-moi!”, a-t-il dit au téléphone, faisant passer la conversation pour une prière. ”À ce moment-là, la police avait été alertée et avait réussi peu après à intercepter le véhicule et à libérer les enfants près de la ville de San Donato Milanese, aux portes de Milan”, ajoute le quotidien espagnol.

“Je ne pensais pas à moi-même, je voulais juste que tout le monde soit sauvé, je ne suis pas Italien mais cela ne change rien”, a tout de même raconté Ramy à l’agence de presse italienne AGI. Aujourd’hui, les deux enfants sont considérés comme des héros. Mais “ils ne sont pas Italiens, bien qu’ils soient nés en Italie”, souligne El Mundo. Ramy est Egyptien. Adam, lui, est Marocain. Selon la loi italienne, ils ne pourraient obtenir leur nationalité italienne qu’après leur 18 ans et avoir prouvé qu’ils ont vécu de façon continue dans le pays. “Mon fils a fait son devoir. Ce serait bien s’il avait la citoyenneté italienne”, a plaidé le père de Ramy auprès des médias locaux.

Une demande entendue par le vice-président du gouvernement, Luigi Di Maio. Le dirigeant du Mouvement des cinq étoiles a plaidé pour que le ministère de l’Intérieur examine le dossier de Ramy. 

“En plus de nos deux héros en uniforme, il y a aussi un autre héros: il a 13 ans, il s’appelle Ramy, il a des origines égyptiennes, et c’est l’un des enfants qui hier a caché son portable au preneur d’otage en avertissant en premier les forces de l’ordre”, a-t-il écrit sur sa page Facebook. “Il a mis en danger sa vie pour sauver celle de ses camarades. C’est aussi grâce à lui que le pire a été évité. Son papa a lancé un appel aujourd’hui, il a demandé qu’on lui reconnaisse la citoyenneté et je pense que le gouvernement doit accepter cette demande. Il s’agit d’un cas spécial et je crois que le garçon, pour le geste accompli, doit recevoir la citoyenneté de l’État italien”.