MAROC
26/04/2019 10h:37 CET

Prise à Agadir, cette photo est régulièrement instrumentalisé par l'extrême-droite

Jusqu'en Australie.

DR

AUSTRALIE - L’affaire avait fait scandale en 2015. Alors que le ramadan se déroulait en plein été, plusieurs hommes se sont pris en photo sur une plage d’Agadir tenant une pancarte sur laquelle on pouvait lire: “Respectez le Ramadan, pas de bikini”. Un message qui s’adressait alors en particulier aux touristes étrangères.

L’image, qui avait alors fait le tour des médias marocains et étrangers, refait aujourd’hui son apparition sur la toile. Comme l’explique le service de fact checking de l’AFP, depuis quelques jours circule cette même photo acompagnée d’un texte suggérant que celle-ci a été prise sur une plage australienne: “Des musulmans en Australie réclament une interdiction du bikini sur les plages de Bondi”.

Une autre image devenue virale n’a pas tardé à être partagée pour traduire la “réponse des australiennes”. Dans cette seconde photo, on peut voir deux femmes allongées sur le sable, bronzant nues sur une plage, et un texte, cette fois ironique pour répondre à l’injonction de ne pas porter de bikini: “okay, no problem”.

AFP Factcheck

Toujours selon AFP Fact check, ce meme est régulièrement partagé par des sites depuis 2017, notamment d’extrême-droite.

En 2015, cette image avait déjà suscité l’émoi des internautes marocains et la colère des autorités de la ville. Les responsables de la Wilaya d’Agadir ont d’ailleurs à l’époque procédé à la confiscation des pancartes en question et à l’identification des initiateurs de cette campagne. 

Une décision qui faisait écho à la réaction du ministre du Tourisme de l’époque, Lahcen Haddad: “Personne n’a le droit de faire la loi à la place des pouvoirs publics. Nous n’admettrons jamais ces comportements inacceptables de personnes qui s’érigent en justiciers de la morale et de la vertu”, a ainsi déclaré le ministre contacté par Medias 24.