TUNISIE
13/06/2018 10h:17 CET

Présumée planification d'un coup d'Etat par Lotfi Brahem: Ghazi Jeribi réagit

Le ministre de l’Intérieur par intérim affirme que toute information est vérifiée et que rien n'est laissé au hasard.

FETHI BELAID via Getty Images

Le ministre de l’Intérieur par intérim, Ghazi Jeribi, a indiqué que les autorités tunisiennes sont “en train d’analyser les informations relayées par certains médias étrangers faisant état de l’échec d’une tentative de coup d’Etat, afin de vérifier leurs sources et leur fiabilité”.

En visite d’inspection, mardi des unités sécuritaires déployées à Jendouba, le ministre a précisé que “l’ouverture d’une enquête judiciaire reste tributaire des résultats des analyses en cours”.

Jeribi a exhorté lors de sa visite les unités de sécurité à plus d’efforts et de vigilance afin de protéger le pays contre toute menace, notamment la menace terroriste, soulignant que la “sécurisation du pays contre le danger terroriste requiert une approche globale qui exige des actes plutôt que des discours”.

Il a réaffirmé à cet égard le haut degré de préparation des unités sécuritaires, notamment celles déployées dans les zones frontalières à anticiper et à faire face à toute menace.

Lors de son déplacement, le ministre a visité les districts de police et de la garde nationale dans la région, la caserne des unités d’intervention, la direction régionale de la protection civile, avant de partager la table de l’Iftar avec les unités sécuritaires dans la zone frontalière Jelail relevant de la délégation de Ghardimaou.

Ghazi Jeribi a été nommé ministre de l’intérieur après le limogeage par le chef du gouvernement de l’ex-ministre, Lotfi Brahem de ses fonctions, rappelle-t-on.

Le journaliste français Nicolas Beau avait indiqué dans un récent article sur son site Mondafrique que Brahem “planifiait, avec l’appui des Emirats Arabes Unis d’écarter définitivement de la vie politique tunisienne les islamistes du mouvement Ennahdha, pourtant arrivés en tête aux dernières élections municipales et qui depuis les Présidentielles de 2014, ont conclu un pacte avec le président tunisien”.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.