ALGÉRIE
19/02/2019 15h:05 CET

Présidentielles 2019: Bedoui pointe du doigt les "semeurs de troubles"

Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui, a pointé du doigt ce mardi 19 février 2019 des “tentatives de semer le doute” et de “faire échouer les élections présidentielles du 18 avril 2019.

Noureddine Bedoui, en visite de travail dans la wilaya de Djelfa avec le ministre des Transports, Abdelghani Zaalane, a réagi aux plusieurs sit-ins et marches, survenues ces derniers jours contre un 5e mandat du président Abdelaziz Bouteflika.

“Nous le disons à chaque fois, à chaque rendez-vous historique et national, dont nous voulons faire une fête, certains essaient de semer le doute et de gâcher les élections aux dépens de l’Algérie”, a-t-il déclaré.

“Mais attention, la force de l’Algérie réside dans la force de ses institutions. Nous sommes dans notre Etat, ancrés dans notre Algérie, nous construisons notre force sur celle de nos institutions”, a-t-il réitéré. 

Nourreddine Bedoui a réagir à peine 24H après Abdelmalek Sellal, directeur de campagne du président Bouteflika, qui a été interpellé sur la marche contre le 5e mandat dans plusieurs villes du pays.

Il a appelé à des manifestations pacifiques, affirmant “respecter les opinions contraires”, avertissant contre “le chaos”. 

Une opinion que Noureddine Bedoui a partagé, appelant à “respecter les valeurs, les principes et la stabilité dans lesquelles vivent les Algériens”.

Ces derniers jours, de nombreuses villes ont été le théâtre de marches et sit-ins contre un cinquième mandat du président Bouteflika, notamment à Kherrata (Béjaïa), Oum El Bouaghi et Bordj Bou Arreridj.