TUNISIE
21/08/2019 12h:28 CET | Actualisé 21/08/2019 12h:31 CET

Élection présidentielle: Abid Briki prêt à retirer sa candidature sous certaines conditions

Il voudrait que les "forces progressistes" n'envoient qu'un candidat à la présidentielle...

FETHI BELAID via Getty Images

Le candidat à l’élection présidentielle anticipée du 15 septembre prochain et ancien ministre de la Fonction publique, de la Gouvernance et et de la Lutte contre la corruption dans le gouvernement Chahed, Abid Briki a annoncé, mercredi, être prêt à se retirer de la course à la présidentielle, si la gauche tunisienne se mettait d’accord pour soutenir un seul et unique candidat.

“La multiplication des candidatures au sein des forces progressistes, (...) et notamment au sein de la gauche (...) exige de se réunir autour d’un seul candidat” a-t-il affirmé appelant aujourd’hui les forces de gauche à présenter un seul candidat.

“Si les deux candidats de gauche à savoir Mongi Rahoui et Hamma Hammami se mettent d’accord pour qu’un seul d’entre eux se présente, je retirerai ma candidature” a-t-il poursuivi.

Abid Briki espère que son initiative payera pour, pourquoi pas, voir les forces démocratiques sociales, “qui n’ont pas participé à l’ancien système qui a été à l’origine d’échecs à tous les niveaux”, ne présenter qu’un seul candidat afin “de sauver le pays”.

Cette multiplicité de candidatures ne permettra pas, selon lui, aux forces progressistes d’obtenir de bons résultats.

Le 14 août dernier, l’Instance Supérieure Indépendante pour les Elections (ISIE) avait annoncé la liste préliminaire des 26 candidats retenus à l’élection présidentielle anticipée du 15 septembre prochain. 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.