30/05/2018 15h:32 CET | Actualisé 30/05/2018 15h:32 CET

Près de 800 kilos de viandes blanches saisis dans un abattoir clandestin près de Rabat

L'abattoir n'avait aucune autorisation pour exercer cette activité.

NurPhoto via Getty Images

ALIMENTATION - 795 kilos de viandes blanches et d’os impropres à la consommation humaine, stockés dans une unité clandestine d’abattage de dinde, dans la commune de Aïn Atiq (préfecture de Skhirate-Témara), ont été saisis et détruits, mardi 29 mai, sur ordre du parquet. 

Selon un communiqué de la Direction régionale de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) de Rabat-Salé-Kénitra, une commission mixte, composée des services de la préfecture et de l’ONSSA, a procédé à la perquisition de cet abattoir qui ne dispose pas d’autorisation pour exercer cette activité.

“La quantité de dinde et d’os saisie a été stockée dans de mauvaises conditions, sans respect des normes sanitaires et sécuritaires”, ajoute la même source.

Sur ordre du parquet, la gendarmerie royale a reçu des instructions pour poursuivre en justice le propriétaire de l’abattoir.

Après les dix premiers jours de Ramadan, les services de sécurité alimentaire ont saisi et détruit plus de 75 tonnes de produits impropres à la consommation dans les régions de Rabat-Salé-Kénitra (8,37 tonnes) et Casablanca-Settat (68 tonnes).