29/03/2018 12h:49 CET | Actualisé 29/03/2018 12h:49 CET

Près de 34 tonnes de résine de cannabis saisies en 2017 par la douane marocaine

Dont quelques gros coups de filet.

FADEL SENNA via Getty Images

DROGUE - Dans son rapport annuel publié mardi 27 mars, l’Administration des douanes et impôts indirects (ADII) dévoile quelques chiffres concernant, notamment, la lutte contre le trafic de stupéfiants et de cigarettes.

Ainsi, en 2017, 33,74 tonnes de résine de cannabis ont été saisies dans le royaume, dont 10.600 kilos par la direction régionale du sud et 2 tonnes - résine et kif - par la direction régionale du nord-ouest (DRNO), zone où transite la majeure partie des cargaisons de cannabis.

Parmi les principaux coups de filet opérés par les douanes marocaines l’année dernière figure la saisie de 2,8 tonnes de résine de cannabis dans le port de Casablanca par les éléments de la brigade de la lutte contre les stupéfiants, et 28 kilos de cannabis en provenance de Conakry, en Guinée, à l’aéroport Mohammed V de Casablanca.

Au poste de Béni-Ensar, dans le Rif, à la frontière avec l’enclave espagnole de Melilla, 395,5 kilos de résine de cannabis ont été saisies en 2017. Selon le rapport de l’ADII, le renforcement du contrôle au niveau de ce poste frontalier a permis une “régression des quantités saisies notamment au niveau des ports d’attache en Europe”.

ABDELHAK SENNA via Getty Images

A noter qu’en 2016, 16 tonnes de résine de cannabis avaient été saisies dans le sud du Maroc, 2,1 tonnes dans le nord-ouest et 36,2 tonnes au port de Tanger-Med.

Outre le cannabis, l’administration des douanes a mis la main, l’année passée, sur 476,7 kilos de drogues dures et 140.000 comprimés psychotropes.

Enfin, 22,92 millions de cigarettes de contrebande ont également été saisies l’année dernière, contre 12,5 millions en 2016, soit une hausse de plus de 83,5%. Les principales saisies ont été effectuées par les douanes opérant au port de Tanger-Med (4,8 millions de cigarettes), par la direction régionale du sud (4 millions), à Agadir (3 millions), dans le nord-ouest (1,4 million) et à Marrakech (1,1 million).