12/11/2015 10h:39 CET | Actualisé 12/11/2015 10h:39 CET

Les premières "banques islamiques" verront le jour l'année prochaine selon le gouverneur de Bank Al Maghrib

Abdellatif Jouahri, gouverneur de Bank Al Maghrib

ÉCONOMIE – La finance islamique a de beaux jours devant elle dans le royaume. Lors d’une intervention au Koweït à l’occasion d’une conférence organisée par le FMI, Abdellatif Jouahri, le gouverneur de Bank Al Maghrib, a annoncé que le Maroc commencerait à délivrer les licences pour les établissements bancaires "islamiques" l’année prochaine, rapporte Reuters.

Les "banques islamiques", officiellement estampillées "banques participatives" pour ne pas porter préjudice aux autres banques dites "classiques", seront tenues de rendre un rapport périodique sur leurs activités auprès des autorités.

Un secteur plus réglementé

Le gouverneur de la banque centrale marocaine, qui a indiqué que le royaume voulait développer le secteur de la finance islamique de manière à répondre aux préoccupations des consommateurs, a aussi lancé un appel à une plus grande standardisation des produits et de la réglementation du secteur entre les pays.

Cette annonce intervient presque un an après la promulgation de la loi 103-12 relative aux établissements de crédits et organismes assimilés. Celle-ci, entrée en vigueur en janvier dernier, règlemente le secteur et prévoit l’accord de licences aux banques participatives suivant l’avis conforme du Conseil supérieur des Oulémas.

Le chantier des "banques halal", selon la terminaison couramment employée, avait été lancé dès 2012 par le gouvernement PJDiste de Abdelilah Benkirane, afin de répondre, aussi, aux attentes des banquiers du Golfe qui se bousculaient au portillon du royaume.

La finance islamique a le vent en poupe

S’il existe déjà depuis 2009 en France, le master en finance islamique de l’Université Paris Dauphine s’exporte au Maroc. En février 2016, la première promotion ouvrira ses portes à une petite quarantaine de personnes à Casablanca, afin de former les professionnels débutants ou expérimentés du secteur bancaire aux principes et pratiques de la finance islamique.