TUNISIE
27/11/2018 23h:20 CET

Première Guerre mondiale: l'alliance d'un poilu retrouvée 100 ans plus tard?

Une bague a été trouvée par un homme en Lorraine grâce à un détecteur de métaux. Elle pourrait avoir appartenu à un soldat français de la Grande Guerre.

INSOLITE - Invariablement, les histoires les plus incroyables naissent de coïncidences, comme en témoigne cette trouvaille qu’a fait un habitant de Meurthe-et-Moselle avec son détecteur de métaux.

Dans une forêt, cet homme a trouvé dans la boue une alliance qui pourrait appartenir à... un poilu de la Première Guerre mondialerapporte L’Est Républicain.

Même si Jean-François Broyez affirme pratiquer “un peu de détection de loisir”, il faut reconnaître que cette découverte doit lui changer des seringues ou des “culs de cartouches” de chasse que peuvent trouver habituellement les passionnés de détection. C’est dans la forêt entre Blainville-sur-l’Eau et Rosières-aux-Salines, que son appareil a bipé. À environ 15 centimètres de profondeur, il déniche une alliance en métal, qui semble cacher toute une histoire.

Une date de mariage?

Il y a des signes qui ne trompent pas. Cette alliance n’était pas le seul morceau de métal qui se trouvait dans cette zone: éclats d’obus, morceaux de balles et billes de Shrapnell... Ça ne vous évoque rien? En allant fouiller dans le passé, on se rappelle que cette forêt avait été le théâtre de la bataille du Grand-Couronné, qui opposa du 4 au 13 septembre 1914 la IIe Armée française aux Allemands de la VIe, lors de la Grande Guerre. Alors, appartiendrait-elle à l’un de ces soldats?

Des initiales, certes usées mais déchiffrables, viennent nous indiquer que le couple était probablement français: “M. Boulanger” et “G. Minin”. Un indice supplémentaire vient appuyer l’hypothèse du soldat mort au front: la date inscrite aux côtés des initiales, “26 avril 1910”. Comme une date de mariage.

 

Malgré tout, ce ne sont là que des suppositions. L’homme est-il mort lors de cette bataille? Est-ce une véritable alliance d’époque? De plus, le patronyme “Boulanger” étant énormément répandu en France, les chances de retrouver les familles descendantes demeurent minces...

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.