MAROC
20/04/2018 16h:44 CET

PPS: "Kadimoune" saisit la justice, Benabdellah se prépare au congrès national

Pour Nabil Benabdellah, aucun problème ou procès n’entrave, pour l’instant, le chemin du PPS.

ABDELHAK SENNA via Getty Images

PARTIS - Une dernière chance. Le courant “Kadimoune” (“Nous arrivons”) vient de saisir la justice pour faire barrage au congrès national du PPS prévu les 11, 12 et 13 mai prochain à Bouznika. “Nous avons entamé une procédure d’urgence pour demander l’invalidation de la tenue du congrès national. Nous avons déposé notre requête, aujourd’hui, et le procès s’ouvre le 25 avril”, déclare au HuffPost Maroc le coordinateur du courant, Hassan Benkabli. Le procès aura lieu à la salle 1 à 9h au tribunal de première instance de Rabat.

“Nous avons été écartés de la participation au congrès national, alors que nous formons la majorité au sein du comité central (CC) du PPS. Sur les 1272 membres de ce dernier, à peine 200 pourront participer au congrès”, s’insurge Benkabli. Et de rappeler que “l’exclusion des membres du courant” cache “la volonté de l’actuel secrétaire général, Nabil Benabdellah, de briguer un troisième mandat”.

“Kadimoune” a donc saisi la justice pour faire valoir leur droit d’y être. “Le CC, dans le règlement interne du PPS, représente la plus haute autorité décisionnelle au sein du parti. On ne peut pas lui interdire d’être présente au congrès national”, tient à souligner le coordinateur du courant. Et de préciser qu’en cas de changement ou de fin de mandat du CC, “il faut passer par des élections”. “Ici, pour nous, il y a eu violation du règlement interne, mais aussi de la loi organique relative aux partis politiques”, fait-il remarquer. 

Tort ou raison, la justice devra trancher sur la requête de “Kadimoune” dans les prochains jours. En attendant, les préparatifs pour l’organisation du congrès national se poursuivent sous la supervision du secrétaire général en personne. Au HuffPost Maroc, il déclare n’avoir reçu aucune convocation ni à son domicile ni au siège du parti pour se présenter à l’audience prévue mercredi prochain. “Nous n’avons rien reçu à ce jour”, affirme-t-il. 

Pour Nabil Benabdellah, la vie suit son cours normal. “Le congrès se prépare dans les meilleures conditions et dans le cadre du respect total des décisions unanimes des instances du parti”, insiste-t-il, précisant que c’est le comité central qui a adopté toutes les phases de l’organisation du congrès.

Le secrétaire général du PPS nous annonce qu’il sera ce soir à Zagora à partir de laquelle il entamera une tournée régionale notamment à Errachidia et Missour. “Tous les 35 membres politiques sans aucune exception sont répartis en même temps à travers tout le pays pour préparer les congrès provinciaux et le congrès national”, explique Nabil Benabdellah, soulignant ainsi qu’aucun problème ou procès n’entrave, pour l’instant, le chemin du PPS.

Pour lui, “Kadimoune” est formé de membres que “nous n’avons jamais écartés, ils ne sont pas exclus. Ils se sont exclus d’eux-mêmes”, insiste-t-il, démentant que ce courant représente la majorité du CC. “S’ils sont aussi nombreux, qu’ils organisent un congrès”, les défie-t-il.

LIRE AUSSI: