TUNISIE
17/04/2018 15h:33 CET

Poursuite des concertations avec la présidence du gouvernement pour résoudre la crise du secteur de l’éducation affirme Tabboubi

Une réunion est prévue, mercredi 18 avril, entre le gouvernement et le bureau exécutif de la centrale syndicale pour trouver une solution au dossier de l’enseignement

FETHI BELAID via Getty Images

Le secrétaire général de l’Union Générale Tunisienne du Travail, Noureddine Tabboubi, a indiqué mardi que les efforts sont déployés pour trouver une issue favorable à la crise qui ébranle le secteur de l’éducation.

Une réunion est initialement prévue, mercredi 18 avril, entre le gouvernement et le bureau exécutif de la centrale syndicale pour trouver une solution au dossier de l’enseignement, a précisé Tabboubi.

Dans une déclaration à la TAP en marge de l’ouverture du 23ème congrès de l’Union régionale du travail à Hammamet, Tabboubi s’est dit étonné de l’attitude du gouvernement envers le dossier de l’enseignement qui, a-t-il expliqué, a des répercussions énormes sur les familles et leurs enfants.

Il faut sauver le pays et retourner à la table des négociations pour trouver des solutions satisfaisantes, a -t-il encore dit.

L’obstination du gouvernement qui impose des conditions pour poursuivre les négociations est une première sans précédent et a contribué à accentuer la crise, a estimé Tabboubi, affirmant que la centrale syndicale prend toujours en considération l’intérêt de l’élève.

Le ministre de l’éducation n’a pas le droit de dicter des conditions pour négocier, a encore ajouté Tabboubi, qui selon lui, est un comportement qui relève de l’irresponsabilité, rappelant à ce propos, que le retour à la table des négociations est la seule solution pour résoudre les conflits.

Evoquant les négociations dans le secteur privé, le responsable syndical a exprimé le souhait de parvenir à un accord cadre qui sera généralisé au profit des autres secteurs.

L’annonce de la date de démarrage des négociations sociales dans la fonction publique sera parmi les axes inscrits à l’ordre du jour de la réunion prévue demain entre le gouvernement et le bureau exécutif de l’Union.

La fédération générale de l’enseignement secondaire a décidé de suspendre les cours à partir de ce mardi 17 avril dans les collèges et les lycées et sont exceptés de cette grève les enseignants de l’éducation physique qui sont appelés à porter le brassard rouge et assurer le bon déroulement des épreuves du bac sport.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.