TUNISIE
24/09/2018 20h:53 CET

Pourquoi le couscous tunisien serait le meilleur couscous au monde?

Le couscous tunisien en lice pour le prix du meilleur couscous au monde.

Qu’est ce qui va réunir la Tunisie, le Maroc, la France, les États-unis, l’Italie, l’Angola et plusieurs autres pays? Et bien c’est le couscous. Tous ces pays sont en lice pour remporter le prix du meilleur couscous du monde lors de la 21ème édition de la “Couscous Fest 2018”. Cet événement d’envergure mondiale se déroule à la ville italienne San Vito Lo Capo au nord de la Sicile du 21 au 30 septembre.

Les trois chefs cuisiniers, porte-drapeaux de la Tunisie en Italie, sont: chef Nabil  Baccous, chef cuisinier au Restaurant Joia Milano, chef Youssef Abdelli, chef de la cuisine à l’Hôtel Concorde Berges du Lac et chef Lamjed Hosni , traiteur en freelance. Les trois chefs ont été choisis suite à un concours organisé par l’Association Tunisienne des Professionnels de l’Art Culinaire (ATPAC) sous l’égide du chef Wafik Belaid et en partenariat avec la société l’Epi d’or.

Les chefs ne seront pas seuls en Italie, toute une équipe de chefs tunisiens vont les épauler tels que les chefs Rafik Tlatli, Taieb Bouhadra, Amine Abbes, Mounir Arem, etc.

 

140 mets sont à préparer pour régaler les papilles du jury technique, composé de chefs étoilés et de journalistes culinaires venant du monde entier, mais aussi le jury populaire composé de touristes et d’Italiens qui viennent en nombre chaque année pour assister à cet événement culinaire. 

“Nous aurons les États Unis comme concurrent, plus exactement un chef qui est le disciple du célèbre chef français Alain Ducasse, autant dire que le challenge est de taille”, a affirmé le chef Rafik Tlatli, lors de la conférence de presse organisée le 24 septembre pour présenter l’équipe tunisienne qui participera à la compétition. 

Le chef Wafik Belaid se montre rassurant: “On a préparé une recette originale avec laquelle on compte impressionner le jury”, dit-il. 

Notons que la Tunisie a remporté 5 fois le prix dont la dernière fois était en 2017 avec le prix du jury populaire pour les chefs Bilel Wechtati et Taeib Bouhadra soutenus par les chefs Mounir Arem et Rafik Tlatli.

Pourquoi le couscous tunisien est le meilleur? 

La réponse est évidente pour le chef Wafik Belaid: “C’est la diversité du plat! On a toutes les variétés de couscous: avec une sauce rouge, le couscous aux fruits secs, au poisson, à l’agneau, avec du poulet, des légumes, etc”, a-t-il déclaré au HuffPost Tunisie.

Alors que le couscous marocain est le plus célèbre à l’échelle internationale, le chef tunisien n’y voit pas un signe de meilleur goût: “Ils ont su vendre leur couscous dès qu’ils se sont installés en Europe, lui conférant ainsi une renommée, ce n’est pas le cas des Tunisiens”, explique-il. 

Un avis partagé par Jacqueline Bismuth, une Tunisienne de culture juive, présente à la conférence de presse: “Sans chauvinisme, notre couscous est le meilleur, il y a tellement de diversité dans ce plat: il n’y a pas un couscous mais des couscous, dans chaque coin de rue, dans chaque famille. Plus généralement, notre cuisine avec celle de l’Italie sont les plus variées”, a-t-elle affirmé au HuffPost Tunisie.  

Et d’ajouter: “Contrairement aux Marocains, on n’a pas la fierté de notre gastronomie”. 

L’auteure du livre de cuisine “Tunisie gourmande”, se désole de l’invasion de la cuisine étrangère dans les fast-food: “On ne trouve que de la chawarma, du libanais et pas de mets tunisiens hormis le Kaftaji”.

Elle déplore également la disparition de la cuisine juive tunisienne: “C’est un patrimoine en danger, qui se perd avec la baisse du nombre des juifs en Tunisie”.

Si Jacqueline Bismuth a opté pour l’écriture pour transmettre la cuisine juive de son enfance, Wafik Belaid plaide pour des buffets d’hôtels composés de 80% de mets tunisiens et non l’inverse: “Le cuisine tunisienne est présentée dans un coin du buffet alors que les touristes ne sont pas venus ici pour manger leurs plats quotidiens mais découvrir notre gastronomie. On peut mieux la faire découvrir en l’adaptant à leurs goûts et en misant sur le visuel”, préconise le chef.

Voici un avant-goût des couscous préparés par les chefs tunisiens après la conférence de presse (ci-dessous)

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.