LES BLOGS
13/04/2018 09h:02 CET | Actualisé 13/04/2018 09h:04 CET

Pourquoi j’ai accepté de devenir le Directeur Exécutif de la Fondation Rambourg (et ce que je compte faire pour améliorer les choses)

Ma conviction profonde est que la culture et l’éducation sont les deux piliers qui nous permettent de transformer et de rendre meilleures nos vies, nos sociétés, notre monde.

Ma conviction profonde est que la culture et l’éducation sont les deux piliers qui nous permettent de transformer et de rendre meilleures nos vies, nos sociétés, notre monde. L’ensemble de mes actions convergent, depuis longtemps, vers l’accroissement de la puissance de ces deux piliers dans la sphère publique de notre pays et de notre région.

Que ce soit par mon action d’opérateur culturel à la direction de Dar Eyquem depuis trois ans, par mes différentes interventions en tant qu’expert du secteur culturel, par mes nombreuses prises de positions publiques sur le sujet, je n’ai de cesse de vouloir convaincre l’opinion publique et les décideurs politiques de l’importance de ces deux sujets et de l’urgence nationale que devrait constituer un investissement à fort impact social dans ces secteurs. 

Aujourd’hui, Olfa Terras, présidente de la Fondation Rambourg Tunisie m’offre la très grande chance de devenir le Directeur Exécutif de sa Fondation. Aujourd’hui, je me vois gratifier du très grand pouvoir d’agir et de mettre en application mes théories avec de vrais moyens et une véritable capacité d’action à l’échelle nationale et régionale.

Car, en effet, la Fondation Rambourg Tunisie a su en trois ans s’imposer comme une institution de référence œuvrant pour le bien commun dans la culture, l’éducation, les arts et l’économie sociale et solidaire. Le nombre et l’ampleur des projets développés et soutenus ont fait de cette Fondation l’un des opérateurs incontournable de ces secteurs. Le niveau d’excellence et d’exigence ainsi que la probité et la transparence de la Fondation Rambourg sont devenus des critères de référence. Il est important de préciser que la direction précédente a excellé, pavé le chemin et forgé la réputation de cette jeune mais néanmoins très vigoureuse structure. Et c’est un plaisir et une chance que de pouvoir se targuer d’avoir eu des prédécesseurs qui ont si bien œuvré au bien commun.

Succéder à cette équipe à la tête de cette Fondation est un véritable honneur. Mais l’honneur de voir son travail reconnu et récompensé ne doit pas occulter l’immense responsabilité qui en découle. Cet honneur n’est pas une victoire en soi, mais une opportunité de mettre mes forces, mon énergie et mon expertise au service du bien commun comme jamais je n’en ai eu l’occasion avant. En vérité, le travail commence (à nouveau) maintenant. 

En ce qui concerne les orientations que je compte donner à la Fondation Rambourg Tunisie et le sens de mon action en tant que directeur exécutif, il est important de préciser que les activités et projets qui sont en train d’être menés seront bien évidemment poursuivis et achevés. La continuité est une chose très importante et malheureusement trop dévaluée. Par ailleurs, de nouveaux partenariats stratégiques seront rapidement mis en place dans le but de soutenir de la meilleure des façons les institutions publiques qui souhaiteront bénéficier de notre expertise et de la qualité reconnue de notre partenariat.  

L’un des chantiers qui me tient particulièrement à cœur est celui de la formation continue, l’une des voies d’accès au renouvellement des talents et à la possibilité de résorber le problème de l’employabilité. La question de la professionnalisation des métiers de la Culture sera également au cœur de nos préoccupations. 

La logique qui sous-tendra l’essentiel des actions d’appui aux secteurs culturel et de l’économie sociale et solidaire sera la perspective de l’autonomisation des structures et projets soutenus. L’objectif principal sera de développer les conditions d’épanouissement de l’entrepreneuriat culturel et social. L’éducation, l’artisanat et le patrimoine seront également au cœur de nos activités. 

Et dès à présent il m’est possible d’annoncer que la Fondation Rambourg sera présente à la Shanghai International Import Expo en Novembre 2018 avec un stand qui accueillera des entreprises et associations culturelles souhaitant venir y chercher des partenariats, des financeurs et d’autres opportunités offertes par l’ouverture du marché chinois.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.