TUNISIE
04/03/2019 11h:50 CET | Actualisé 04/03/2019 11h:54 CET

Pourquoi est-ce que je perds mes cheveux?

Quels remèdes ?

diego_cervo via Getty Images

Perdre ses cheveux, c’est normal, tant que ce n’est pas excessif ni chronique. De fait, 40% des femmes connaissent une chute de cheveux notable à la quarantaine, selon le Conseil américain de dermatologie, et la majorité des hommes deviennent plus ou moins chauves avec l’âge.

Pour beaucoup, perdre ses cheveux est source de stress et de dévalorisation mais, dans certains cas, c’est aussi le signe d’un problème de santé. Il importe donc d’identifier une chute de cheveux anormale, et de savoir ce que l’on peut y faire.

Pourquoi est-ce que je perds autant de cheveux sous la douche?

Vous ne le remarquez sans doute pas au quotidien, mais nous perdons tous les jours des cheveux, une centaine en moyenne, explique Caleb Backe, spécialiste de la santé et du bien- chez Maple Holistics, un fabricant de produits naturels pour la peau et les cheveux.

″À un instant T, 80 à 90% des follicules pileux poussent, et les 10% restants se reposent ou tombent”, explique-t-il. “Perdre des cheveux régulièrement fait donc partie du quotidien.”

Mais que faire quand vous avez l’impression d’en perdre davantage que d’habitude? Peut-être apercevez-vous votre cuir chevelu ou avez-vous remarqué des plaques chauves. Peut-être y a-t-il plus de cheveux que d’habitude sur votre brosse. Quelle qu’en soit la raison, ne restez pas à vous inquiéter.

Découvrir que l’on perd ses cheveux peut s’avérer extrêmement stressant et il est normal de se demander d’où ça vient, reconnaît le Dr Dan Danyo, docteur agréé par le Conseil américain de la chirurgie de restauration capillaire.

 

Consulter votre médecin si vous remarquez que vous perdez beaucoup de cheveux que
LIGHTFIELDSTUDIOS VIA GETTY IMAGES
Consulter votre médecin si vous remarquez que vous perdez beaucoup de cheveux que d’habitude.

Pourquoi est-ce que je perds mes cheveux?

Il arrive aussi bien aux hommes qu’aux femmes de remarquer que leurs cheveux se font plus clairsemés, pour des causes variées, dont beaucoup sont physiques, indique-t-il.

La calvitie masculine se caractérise habituellement par des tempes dégarnies et une tonsure sur le sommet du crâne. Selon l’Association américaine contre la chute de cheveux, elle est liée à 95% des cas de chute de cheveux chez les hommes.

La calvitie féminine est assez courante et se manifeste généralement après la ménopause, déclare le Dr Tsippora Shainhouse, dermatologue à Los Angeles. Le sommet du crâne commence à se dégarnir et les cheveux autour sont plus clairsemés.

Les changements hormonaux peuvent survenir pendant et après la grossesse ou suite à la prise d’une pilule contraceptive. “Certaines pilules hormonales, notamment contraceptives, sont susceptibles d’activer les récepteurs hormonaux du cuir chevelu, réduisant ainsi les follicules pileux”, explique Caleb Backe.

Les carences alimentaires, entraînant un manque de protéines ou une carence en fer, sont deux coupables potentiels, selon la Harley Street Hair Clinic de Londres. Vous pouvez aussi souffrir d’un déficit nutritionnel dû à une mauvaise digestion, qui peut être causée par une maladie cœliaque ou certains médicaments.

 

chokja via Getty Images

 

Une maladie chronique, comme un trouble de la thyroïde ou un syndrome des ovaires polykystiques, peut conduire à une raréfaction ou une perte de cheveux. Selon la clinique Mayo, l’hypothyroïdie peut se traduire par une raréfaction, et une hyperthyroïdie, par des cheveux fins et cassants. Certains médicaments et traitements médicaux peuvent également provoquer une chute des cheveux.

La trichotillomanie est un trouble mental consistant à s’arracher les cheveux de façon compulsive.

L’effluve télogène, une perte de cheveux excessive, survient parfois à la suite d’un événement stressant, dit le Dr Shainhouse. Ils cessent de tomber après deux ou trois mois et les cheveux reprennent leur aspect normal six à neuf mois plus tard, ajoute-t-elle.

L’alopécie areata, une maladie auto-immune, se caractérise par la perte de touffes de cheveux, explique Tsippora Shainhouse. La bonne nouvelle, c’est qu’elle se soigne.

Comment puis-je prévenir ou inverser la chute de cheveux?

Les médicaments: certains traitements aident à résorber la calvitie féminine et masculine, note-t-elle. Les médicaments topiques qui contiennent du minoxidil, pour augmenter la circulation, ou du finastéride, pour bloquer l’excès de testostérone, peut aider les hommes. Pour les femmes, parmi les traitements on retrouve le minoxidil, les shampoings antipelliculaires, les médicaments sur ordonnance destinés à réduire la testostérone et les pilules contraceptives contenant de l’œstrogène.

Un changement en matière de santé et d’alimentation: si vous craignez que votre perte de cheveux soit liée à une maladie, consultez votre médecin. Il procédera à des analyses de sang pour savoir si elle est due à des carences nutritionnelles, et un diététicien s’assurera que votre régime est équilibré avant de vous dire ce dont votre corps a besoin.

Qu’en est-il des autres remèdes?

Dans certains cas, un changement de régime et de mode de vie ne suffira pas à inverser ni arrêter la chute de cheveux, précise Dan Danyo. La restauration capillaire, qu’il a lui-même expérimentée, est une option chirurgicale. Il existe deux procédures majeures de restauration capillaire: l’extraction d’unités folliculaires (FUE) et le plasma riche en plaquettes (PRP).

La FUE: “Au cours de la procédure d’extraction d’unités folliculaires, le médecin coupe et extrait soigneusement de petits groupes de follicules des cheveux épais qui se trouvent à l’arrière et sur les côtés de la tête”, explique-t-il. “Ces greffons sont implantés sur les zones clairsemées et mélangés aux cheveux déjà existants.”

Le PRP: les facteurs de guérison et de croissance de votre propre sang peuvent être injectés juste sous le cuir chevelu pour revitaliser les follicules pileux devenus dormants et stimuler la pousse des cheveux, indique-t-il. “Une fois qu’ils auront poussé, le volume de cheveux supplémentaires réduira la surface de cuir chevelu visible.”

Il existe également des traitements à la lumière infrarouge, que l’on peut faire aussi bien chez soi qu’en clinique, souligne le Dr Shainhouse.

Rappelez-vous que, le plus souvent, l’amincissement et la perte de cheveux sont normaux. C’est seulement s’ils paraissent excessifs ou trop rapides qu’il faut consulter un médecin pour trouver la source du problème et éventuellement y remédier.

Cet article, publié sur le HuffPost Canada, a été traduit par Catherine Biros pour Fast ForWord.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.