MAROC
19/06/2019 15h:40 CET

Pourquoi cette photo du pied de Bella Hadid scandalise en Arabie Saoudite et aux Émirats

Le mannequin néerlando-palestinien présente ses excuses.

Victor VIRGILE via Getty Images

MODE - Suite à la diffusion d’une campagne virale dénonçant sur Twitter une photo jugée racistes de Bella Hadid, le mannequin américain d’origine néerlando-palestinienne de 22 ans a tenu à présenter ses excuses (en anglais et en arabe) à toutes celles et ceux qui auraient été offensés par l’une de ses stories sur Instagram, publiée ce mardi 17 juin. En cause, la photo de la chaussure de la jeune femme, ci-dessous.

INSTAGRAM @BELLAHADID

Jusque-là, rien de particulièrement scandaleux. Et il faut avoir le regard suffisamment aiguisé pour s’apercevoir que sur la photo que la jeune femme qui a prise à l’aéroport, il y a en arrière-plan du pied trois avions, dont l’un comporte un drapeau bien visible, celui des Émirats arabes unis, et un autre l’emblème de l’Arabie Saoudite, deux sabres surmontés d’un palmier.

Le geste ayant été perçu comme insultant et dégradant envers les deux pays, il n’en fallait pas plus à la twittosphère saoudienne et émiratie pour monter au créneau, annonçant une campagne de boycott des marques dont Bella Hadid est l’égérie, dont Dior, Versace et Calvin Klein, en lançant le hashtag #BellaHadidIsRacist et en partageant des photos et des vidéos de produits issus de ces maisons et jetés aux ordures:

“Plutôt que de se concentrer sur ton pays qui a été volé et violé par les Israéliens, elle s’en prend aux gens qui ont le plus aidé la Palestine (Égypte, Arabie Saoudite et Emirats arabes unis) pour toute la cruauté au Moyen-Orien. Bella Hadid est raciste et Dior doit être boycotté. #BellaHadidIsRacist”

D’autres internautes soulignent de leur côté l’absurdité de la polémique:

Le mannequin a pour a part rapidement réagi ur son compte Twitter, d’abord dans un court message:

“C’était une erreur involontaire un matin très tôt... jamais, au grand jamais je n’essaierais intentionnellement d’offenser qui que ce soit de cette façon. Je suis tellement désolée.. ❤️”

Dans deux autres posts publiés en arabe et en anglais, Bella Hadid explique n’avoir jamais eu l’intention de blesser qui que ce soit, ajoutant “qu’elle n’utilisera jamais ses photos ou publications à des fins haineuses”, “en particulier contre son propre héritage culturel” qu’elle qualifie de “beau et puissant”. La jeune femme affirme également n’avoir simplement pas remarqué les deux drapeaux des avions en arrière plan de sa photo.

“Non seulement j’ai le plus profond des respects, mais en plus j’essaie toujours de défendre les causes qui me semblent juste, en particulier concernant celles du grand Moyen-Orient. Je ne suis pas et ne serait jamais celle qui rabaissera ces pays”, poursuit la fille du promoteur immobilier Mohamed Hadid.

Ce dernier n’hésite d’ailleurs pas à répondre à ceux qui traitent sa fille de raciste, en expliquant que la jeune femme, qui se trouvait alors dans le lounge vip de l’aéroport, a simplement voulu immortaliser cet instant sans remarquer les avions présents sur la photo. “Elle n’a pas fait le tour de l’aéroport pour chercher des drapeaux égyptiens et saoudiens”, répond-t-il à un internaute.